Jump to content

La Corde Raide [Tightrope] - Richard Tuggle (1984)


Benj
 Share

Recommended Posts

L'inspecteur Wes Block, de la brigade criminelle de New Orleans est dans une situation très inconfortable. Un maniaque assassine avec sadisme des prostituées, en déjouant étrangement les pièges que lui tend la police. Hors, le fait que Wes connaisse les victimes et soit parfois agite par d'étranges pulsions intrigue diablement ses collègues...

g-0720qZPAA

 

Un petit peu trop long quand même et quelque peu prévisible (enfin ptet qu'en 84 ça ne l'était pas )

Enfin bon ça claque de voir Clint aller aux putes et de se taper des poufiasses adeptes de queues de flic, puis de passer à la vie de famille ça donne un coté un peu malsain tout de même.

Clint en anti héros comme jamais

 

En plus dans le film il a 4 chiens dont un teckel saucisse et il dort avec

Link to comment
Share on other sites

  • 6 months later...

On m'en avait souvent dit du bien, je l'avais depuis des années en DVD qui dormait sur une étagère, et c'est vrai que c'est pas mal du tout cette affaire !

 

L'histoire est vraiment sympa même si le déroulement suit un chemin assez balisé. Mais c'est vrai que du côté du personnage de Clint, on a vraiment pas mal d'éléments qu'on croise rarement dans une grosse prod' américaine lambda. Le tueur est bien malsain, le film baigne dans une ambiance nocturne assez flippante, quelque part entre "NY 2h du matin" et "Terreur sur la ligne" (surtout le premier en fait ). On s'ennuie pas même si c'est vrai qu'il y a une ou deux baisses de rythme en cours de route, et le film regorge de petits détails qui mettent mal à l'aise, au détour d'un plan, un cadrage, un vieux masque de clown, un objet qu'on laisse trainer, le cadre toujours atypique de la Nouvelle Orléans, ... Et malgré cet aspect un peu glauque, le film trouve un vrai équilibre avec la vie de famille d'Eastwood, traitée avec une vraie justesse, où la moindre scène participe à rendre le héros attachant (et oui, Benj, j'ai pensé à toi, y a des chiens à la pelle ! ). Bref, une vraie petite réussite, souvent oublié je trouve dans la filmo d'Eastwood, mais qui mérite mieux que son statut "mineur", assez novateur à bien des égards, à mi-chemin entre le drame familial, le polar pur et dur, et le film de psycho-killer. Intrigant et attachant.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...