Jump to content

Neverland - Mark Forster - 2005


superflo
 Share

Recommended Posts

 

Synopsis : Londres, début du XXe siècle. L'écrivain James M. Barrie est en quête d'un nouvel élan, dans sa vie comme dans son oeuvre : son mariage avec la comédienne Mary Ansell est dans l'impasse, et le public londonien boude sa dernière pièce.

C'est en arpentant les allées de Kensington Gardens qu'il rencontre Mme Llewelyn Davies et ses quatre jeunes fils. Une complicité immédiate se noue entre l'écrivain et les enfants

sous l'oeil ravi de leur mère, jeune veuve désemparée qui trouve en lui un véritable ami.

Son intimité avec la famille Llewelyn Davies grandissant chaque jour davantage, James

M. Barrie retrouve son âme d'enfant auprès de ceux qui sont désormais sa plus précieuse source d'inspiration. Il tisse avec eux la trame fantastique, visionnaire et subtilement mélancolique de Peter Pan.

 

 

 

 

bon, un film pas passionnant, la vie de Barry et la création de Peter Pan est présenté sans grande passion, sans révélation. Pas déplaisant, mais pas très intéréssant. Par contre, ça m'a donné envie de relire Peter Pan, c'est déjà ça!

Link to comment
Share on other sites

J'ai de gros préjugés sur ce film qui m'empêche de franchir le pas de vision. Je reddoute un film pour ado dépressif à base de "tu as en toi des ressources d'imagination et de pureté inépuisable mais les méchants adultes veulent détruire tes rêves et te brimer". C'est l'image que renvoyais la bande annonce à base de coldplay.

Link to comment
Share on other sites

c'est même pas ça en fait. C'est plutôt l'histoire de Barry, qui sait pas grandir, qui sait pas s'occuper de sa femme, qui est brisé, pour des raisons qui sont interessantes, mais à peine évoquées finalement. Il sais juste sortir un peu le petit Peter de sa coquille, mais on dirait que tout ce qui aurait pu donner de la force au propos est à peine survolé, et le film tourne un peu en rond, enfermée dans une douce mièvrerie.

Link to comment
Share on other sites

J'ai trouvé ça plutôt correct et honnête, sans pour autant être passionnant, palpitant, ni même pertinent - et je rejoins sur ce point Superflo. Les acteurs sont assez justes, le film est gentiment touchant et évite de tirer sur la corde lacrymale à force de violons avec lesquels d'autres cinéastes ne se seraient certainement pas privés.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...