Jump to content

The Boondock Saints [Les Anges de Boston] Troy Duffy (1999)


Benj
 Share

Recommended Posts

L'agent du FBI Paul Smecker talonne deux frères justiciers dont la notion de bien et de mal cause un bain de sang dans les rues de Boston. Les victimes sont des chefs de la pègre restés impunis. Smecker a maintenant un choix à faire : arrêter les meurtriers... ou se joindre à eux...

q8Mt5yDqngM

 

mmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmouais bon, j'ai eu du mal à rentrer dans le film, c'est monté un peu n'importe comment au départ, après on s'habitue jusqu'à ce que ça devienne banal puis portnawak. La faute à une mise en scène théatrale outrancière, alors j'aime bien Willem, j'aime bien les types crazy as fuck mais là c'est limite, et il est pas le seul à overjouer, les ritals et les russes se font plaisir.

C'est dommage le sujet est cool, mais le mec derrière la caméra et le scénario n'a pas le talent qu'il aurait fallu pour nous en faire un bon film.

là je comprends pas l'engouement pour ce film, ni le besoin d'en faire une suite.

 

trouvable en dvd chez nous avec certes un joli visuel mais aussi une énorme faute qui va bien avec

Link to comment
Share on other sites

  • 10 years later...

L’histoire derrière le film est assez dingue: un guitariste a déménagé avec son groupe de rock à Los Angeles pour tenter de percer. Il s'est retrouvé à écrire un scénario suite à une mauvaise rencontre, script qui s'est finalement retrouvé dans les mains du patron de Miramax (oui, celui à qui vous pensez!). Comme Harvey WEINSTEIN entre dans l'équation, l'histoire finit très mal. Pour ceux que ça intéresse, il y a eu un youtubeur qui en parle très bien:

https://www.youtube.com/watch?v=dRCooTxqFok

 

Pour le film proprement dit, je suis d'accord avec Benj: c'est une série B très marquée 90's, avec une volonté de faire du trash/cool, mais sans le talent et le second degré nécessaire. C'est pas très bien raconté, on a souvent l'impression qu'il manque des morceaux dans l'histoire (montage? prob d'écriture?). Typiquement, la transformation des deux prolos en tueurs impitoyables s'effectue en une seule scène, lors de ce qui semble être une illumination mystique (d'ailleurs, ce n'est pas très clair ce qu'il se passe à l'écran). L'ensemble n'est pas très bien filmé: il y a une volonté d'en mettre plein la vue avec un style pseudo-virtuose, mais l'action n'est pas toujours très fluide pour le spectateur. Si les motivations du flic qui les traque sont assez évidentes (écœuré par le système, il veut faire justice lui-même), la façon dont il finit par travailler avec les frangins sonne particulièrement fausse à l'écran. Finalement, ce perso ne sert pas à grand chose dans l'histoire.  Je comprends qu'il ait pu avoir son petit succès en DVD (grâce à une bonne campagne promotionnelle si j'ai bien compris), mais de nos jours, ça reste à peine regardable.

Mais heureusement, il y a Willem DAFOE qui fait son numéro de psychopathe, ce qui est toujours un spectacle unique!!!

Willem Dafoe Smile GIF

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...