Jump to content

Portrait au Crépuscule - Angelina Nikonova - 2011


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Marina mène une vie simple et "parfaite" aux yeux de tous. Après une partie de jambe en l'air avec son amant, elle se retrouve paumée dans une cité malfamée où une cascade d'événements la pousse à tomber entre les mains d'un groupe de flics vicelards. Un viol plus tard, la jeune femme retrouve sa vie de tous les jours sans dévoiler le drame. Elle décide alors de tout envoyer en l'air...

 

Un rape & vengeance russe écrit par deux femmes...et on peut pas dire que ça fasse plaisir à voir Karaoké miteux, visages imbibés de vodka, prostituée gang-banguée dans les bois, maltraitance de mineurs, junkies, sexe triste ou brutal...

 

Un portrait de société sans concession, rappelant parfois le cinéma d'Ulrich Sedeil, en beaucoup moins chiant. Portrait au Crépuscule a au moins le mérite d'être plus tendu, plus brut. Toute la partie vengeance va a contre-courant des vengeances habituelles : à vrai dire, on ne comprends pas où veut en venir l'heroïne et on s'y perd...avec elle. En tout cas, ça fout les boules

 

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...