Jump to content

The Awakening - Nick Murphy (2011)


Léo
 Share

Recommended Posts

a.k.a. "La Maison des Ombres" par chez nous.

 

Angleterre, 1921. Trois ans se sont écoulés depuis la fin de la Première Guerre mondiale. L'écrivain et scientifique Florence Cathcart est la meilleure chasseuse de fantômes du pays. Elle est invitée par Mallory, un mutilé de la Grande Guerre, à venir à la campagne dans le pensionnat où ce dernier est enseignant pour enquêter sur une mort mystérieuse attribuée à l'esprit maléfique d'un enfant. À l'aide d'une caméra, de pièges à fil et d'enregistreurs, Florence en vient rapidement à la conclusion qu'il existe une explication logique derrière cette tragédie. Mais ses convictions rationnelles sont mises à rude épreuve lorsqu'une nuit, elle se retrouve confrontée à l'apparition terrifiante d'un spectre

 

Décidément, les maisons hantées ont la côte ces temps-ci, pour le meilleur et pour le pire... Et je dois bien avouer que même si cet Awakening fait clairement partie du haut du panier, il me déçois pas mal.

 

Rien à redire concernant la mise en scène et la direction artistique, c'est du classique mais classieux, carré et solide. Tout le casting est très bon et Murphy parvient a installer une ambiance sordide et morose à son métrage, mais côté flippe et suspense rien, que dalle, nada. Le soucis c'est qu'on est plus en présence d'un Mélo que du film d'épouvante à proprement parler, sans compter qu'il faudra attendre pas loin d'une heure pour qu'il se passe enfin quelque chose d'interessant. Les 45 dernières minutes offrent deux ou trois jump scares efficace et surtout une multitude de twists qui, il faut bien l'avouer, s'avèrent imprévisibles. Sauf que bon voilà, le générique arrive, le trouillomètre est resté à zéro durant 1h45 et je me suis bien fait chier au final.

 

Ah ouais sinon la scène d'intro est à peu de chose près identique à celle d'Amityville 3 ! Mais je tiens à rassurer tout le monde, par la suite ça n'a plus rien à voir.

 

Bref, je salue tout de même l'effort, ce parti pris d'avoir voulu un peu sortir des sentiers battus. En fait je crois que mon kif c'est les Hammer à l'ancienne ou les fantastiques espagnols usés jusqu'à la corde mais qui fonctionnent toujours autant sur moi. Du coup là je suis resté sur ma faim mais à voir éventuellement pour ceux justement qui en ont ras le cul des tous ces films de maisons hantées sans trop de surprises, celui-ci sort (un peu) du lot parmi d'autres titres récents.

Link to comment
Share on other sites

Après son passage à Gerardmer, le film sortira finalement en DTV chez nous sous le titre de La maison des ombres. Et ça fait bien chier...

 

Bien content de l'avoir vu sur grand écran d'ailleurs, et je le préfère nettement plus à La dame en noir, car délesté par l'objectif de la terreur à tout prix. Perso, avant que le film ne vire au mélo, je trouve qu'il y a quelques passages assez flippants...

Et au delà du soin apportée à la mise en scène, j'ai trouvé les personnages (et le casting avec) bien plus intéressant que ce l'on a l'habitude de proposer d'habitude. Surtout que le cadre d'après-guerre a le mérite d’ausculter une Angleterre gangrenée par les événements de 14-18. Un ptit coup de coeur pour ma part.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...