Jump to content

Nattevagten de Ole Bornedal (1994)


Dragonball

Recommended Posts

"Nattevagten" (Le veilleur de nuit)

 

 

 

 

Un jeune homme travaillant trouve un emploi de gardien de nuit dans une morgue recelant de lourds secrets.

 

Excellent thriller danois, prenant pour cadre, tout comme Anatomie, un hospithal, mais en se focalisant sur l'endroit le plus térrifiant de celui ci, la morgue.

Le film de Ole Bornedal est très froid, très clinique et on est tout de suite pris dans une ambiance oppréssante qui provoque le malaise.

difficile dans dévoiler plus l'histoire sans risque de spoiler, mais en tout cas, voilà un film qui méritent vraiment d'être découvert.

 

"Nattevagten" a fait l'objet, en 1997, d'un remake américain, également réalisé par Ole Bornedal, avec dans les role principaux Edwan McGregor, Patricia Arquette et nick Nolte.

Ce remake est très réussit, chose assez compréhesnssible tellement celui ci est proche de l'originale, les seules différrences réelles existant entre les 2 films se situant, mis a part le casting, au niveau des certains détails particulièrement glauques présent dans l'originale, mais abscent du remake.

 

Cependant, que se soit pour l'un ou pour l'autre, c'est le trouillomètre à zéro garantit !

 

 

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous.

 

Ce remake est très réussit, chose assez compréhesnssible tellement celui ci est proche de l'originale, les seules différrences réelles existant entre les 2 films se situant, mis a part le casting, au niveau des certains détails particulièrement glauques présent dans l'originale, mais abscent du remake.

 

Justement, c'est le côté glauque du premier qui fait, pour moi, son intérêt. Le remake m'a donc paru particulièrement fade et inutile.

Link to comment
Share on other sites

Ce remake est très réussit, chose assez compréhesnssible tellement celui ci est proche de l'originale, les seules différrences réelles existant entre les 2 films se situant, mis a part le casting, au niveau des certains détails particulièrement glauques présent dans l'originale, mais abscent du remake.

 

Justement, c'est le côté glauque du premier qui fait, pour moi, son intérêt. Le remake m'a donc paru particulièrement fade et inutile.

Ben, le remake est comme même assez hard. Ce qui me plait, c'est qu'il ne cherche pas a en mettre plein la vu comme dans la plupart des thriller post "Le silence des agnaeux".

Ici, pas de sérial killer super machiavélique ou adepte de théorie chrisitque à la con. Non, là, on a juste un putain de détraqué !

Link to comment
Share on other sites

  • 4 years later...

Découvert hier soir et totalement conquis. Dès le début on est quand même bien dans le bain : c'est franchement bien filmé et le score suit très bien. Et quelle ambiance : mon coeur avait envie de se barrer plus d'une fois de ma poitrine par moment

J'ai reconnu au passage Kim Bodnia, que j'avais vu dans Ekko, et putain on a pas l'impression de voir la même personne quand même

Link to comment
Share on other sites

Sinon je rebondis sur l'interview de Bornedal dans le dernier Mad Movies qui révèle un point capital du remake que je ne connaissais pas (Jerôme ? ) :

 

JBH : Il y a quelques années, j'ai trouvé sur Ebay une copie de travail du film. Le montage fait trois heures et colle beaucoup plus à l'esprit du long métrage original.
O.B : Il y a eu cinq versions en tout. La version 2, je l'ai écrite avec Steven Soderbergh. Il l'a vu, ainsi que David Bowie qui devait composer une chanson pour la bo. David a aimé tous ces silences et ces moments calmes dont je vous parlais. Mais cette version a été refusée, et j'ai dû essayer d'en refaire une autre. Après ça, deux autres versions ont été montées par quelqu'un d'autre, et je m'en suis lavé les mains. Mais bon, le résultat n'est pas nul, il est juste médiocre.

 

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...