Jump to content

Gerontophilia - Bruce Labruce - 2013


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Avec un titre pareil et un mec comme Labruce, on était en droit à s'attendre à un truc bien trash, avec des orgies de vieux et du sexe crado...et en fait, c'est tout l'inverse Ce qui explique du coup l'accueil assez favorable du film...

 

Lake est un garçon de 18 ans sans histoires, qui tente de se défaire d'une mère improbable et vit saha relation avec une petite copine délurée sans se presser. Mais Lake est gérontophile ! Un jour, voilà qu'il est amené à travailler dans une maison de retraire, soit un paradis pour lui...

 

Passer le sujet assez gonflé sur un autre tabou sociétal/cinématographique, c'est surtout l'entrée de Labruce dans un cinéma volontairement mainstream. Lui qui explorait la sexualité des morts dans ses derniers films, y'a une certaine logique ici

C'est sensible, cocasse sans être hilarant, touchant sans être ravageur. C'est pudique, simple...que des adjectifs qu'on ne colle pas d'habitude à son auteur quoi. La deuxième partie se dirige vers un Harold & Maud masculin qui ne dit rien de très nouveau et sacrifie un peu les personnages secondaires (en particulier la petite amie de Lake, pas très claire sur de nombreux points). Sympathique tout de même.

Link to comment
Share on other sites

Avec un titre pareil et un mec comme Labruce, on était en droit à s'attendre à un truc bien trash, avec des orgies de vieux et du sexe crado...et en fait, c'est tout l'inverse

 

Clair qu'en voyant le film annoncé sur la page d'accueil d'Allocine il y a peu, on se doute un peu que Bruce a du mettre un peu d'eau dans son vin

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...