Jump to content

Dans la cour - Pierre Salvadori - 2014


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Rocker dépressif , Antoine devient concierge d'immeuble, engagé dans l'urgence par un couple de propriétaire, dont la femme, Mathilde (Deneuve en mode Répulsion bis), voit aussi son anxiété grandir sans raison de jour en jour. Les deux âmes égarées vont alors s'entendre, dans une harmonie bizarre mais pas si improbable...

 

Salvadori a toujours eu le goût pour des comédies atypiques, même si ses deux derniers (en particulier Hors de Prix) avaient un peu eu tendance à prétendre le contraire. Dans le cas présent, je crois que Dans la cour a été un peu abusivement vendu comme une comédie bizarre et légère, limite romantique. Sauf qu'à l'arrivée, ce n'est absolument pas une rom'com, et que le film est assez loin d'être léger. On est en pleine comédie depressive, sauf que d'après moi, c'est le deuxième élément qui domine pas mal...

 

Les deux héros sont isolés, incompris, depressifs, et on y croise un footballeur junkie, le membre d'une secte à la Rael, une vieille demeurée, un voisin un peu chiant...seul le personnage de Feodor Atkine est relativement normal (et donc pas très interessant ). Sauf qu'à l'arrivée, on ne sait pas trop si on cultive de la sympathie pour tous ses perso, et c'est un peu l'effet inverse qui se créer. On pense même pendant un moment que Salvadori va rebondir sur cette noirceur. Manque de bol

le film se conclue sur l'overdose du personnage de Kevern, qui n'en survivra pas

Donc c'est simple, les rares gags du film (pas très drôles, enfin perso hein) sont dans la b.a, le reste étant assez sinistre. Je peux vraiment pas reprocher au film d'être comme ça, vu les comédies du moment : le geste est singulier, mais il a aussi ce mérite là. Mais je reverrais pas le film par contre

Link to comment
Share on other sites

Oui c'est vrai qu"il n'est pas très drôle ce film par contre je l'ai trouvé bien réussi et touchant par instants.

Salvadori renoue avec les thèmes de l'excellent "les apprentis" mais son dernier film est plus grave et désabusé.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Effectivement, c'est un peu l'anti "feel good movie" que ce "Dans la cour" On m'avait un peu prévenu, mais je m'attendais pas à ce que ça soit à ce point là. Plutôt bien apprécié pour ma part. Un film dur, un peu mélancolique, dépressif, mais avec un regard sur ses persos que j'ai trouvé plutôt attachant, mais sans en faire trop, vraiment touchant par moments. Ca m'a rappelé un peu "Ultranova" ou "Eldorado" de Bouli Lanners sur quelques points. Kervern est très bien, Deneuve surprenante. Ca tranche clairement avec les 2-3 de Salvadori que j'avais pu voir. Je sais pas si je le reverrais, mais je suis content de l'avoir vu. Une œuvre qui tranche clairement avec le tout venant de la prod hexagonale. Et qui tranche même avec les trucs qui jouent sur le créneau "décalé" type Groland movies ou ce genre là. Assez inclassable en somme...

Link to comment
Share on other sites

  • 4 years later...

Comme dit au dessus, c'est classé "comédie dramatique" mais c'est clairement un drame. J'ai bien aimé, ça a vraiment un rythme et un univers particulier, Kevern et Deneuve porte vraiment le truc, les autres persos manquent un peu de consistance à côté, même si leurs côtés caricaturaux est le truc qui permet quand même d'être dans un genre un peu décalé, ce qui évite d'avoir envie de se pendre au bout de 5 minutes. La plongée dans les névroses du perso de Deneuve est super, et fait plonger le film dans un malaise palpable. Comme DPG, je le reverrai pas demain, mais ça valait vraiment le coup d'être vu!

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...