Jump to content

The strange world of Coffin Joe - Jose Mojica Marins - 1968


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Avant de me replonger dans la trilogie Coffin Joe, j'avais très envie de rattraper celui-ci, encore moins connu et sans grand rapport avec le personnage (même si on croise Mojica Marins dans la peau d'un bonhomme assez similaire).

Une tentative d'anthologie horrifique façon Tales from the crypt (l'univers de Mojica Marins avait alimenté pas mal de comics de ce genre si je me trompe pas). C'est pas son plus grand film il faut l'avouer. Mais par contre c'est une sacré curiosité déviante !

 

Les deux premiers segments ont un intérêt tout relatif : on a droit d'abord à un rape and vengeance où des bandits ont la mauvaise idée de s'attaquer aux filles d'un fabriquant de poupées un peu spécial ; puis à une fable nécrophile assez tordue où un clown vendeur de ballons attend que la femme de ses rêves passe l'arme à gauche pour lui déclarer sa flamme. Il faut avouer que c'est déjà assez corsé (pour l'époque en tout cas).

Et puis le dernier segment, le plus long, est un énorme pétage de câble : on y voit Mojica Marins dans le rôle d'un professeur aux méthodes radicales invitant des confrères dans sa demeure, où il anime des séances de tortures assez hardcore. Tout ça dans le but de prouver que l'homme est condamné à des instants sanguinaires et animals. On assiste à une cohorte de scènes vraiment très glauques, avec une certaine emphase pour le cannibalisme. Un spectacle incroyablement craspect (Mojica Marins ne cache strictement rien et), beaucoup plus malsain que les bandes de Lewis (même maintenant) et qui n'a jamais eu les faveurs des amateurs du genre...très curieux quand même.

Link to comment
Share on other sites

je n'en ai vu qu'un jusqu'a présent (A minuit je ...) et j'avais vraiment beaucoup aimé le coté barré/surréaliste cheapos .

C'est en tout cas a voir (et j'espere que le coffret est aussi beau que sur le visuel amazon )

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • 2 weeks later...

je sur kiffe ce coffret et je suis en train de devenir un grand fan du Mr aux grands ongles sales

C'est drôle, méchant, inventif, sexy, et je ne connais pas trop le Brésil des 60's mais il y a des saillies anti religieuses assez hallucinantes. C'est assez caricatural mais il y a un discours et des images

L'enfer en couleur dans "Cette nuit je m'incarnerai dans ton cadavre"

 

Donc, vu ce troisième film "The strange world of Coffin Joe" (ma femme au lancement du générique : "Super, encore des nichons et des araignées" )et complètement en phase avec Jeremy si ce n'est que bien que le dernier sketch soit le plus réussi, les autre se tiennent parfaitement.

On est pas loin du surréalisme sur certains passages du vendeur de ballons , c'est assez étonnant, une vraie poésie morbide.

 

Un bémol pour le DVD, le son est limite inaudible sur certains passages mais nom d'une pipe,

ce coffret, il le fooooooo

Link to comment
Share on other sites

  • 5 years later...
je n'en ai vu qu'un jusqu'a présent (A minuit je ...) et j'avais vraiment beaucoup aimé le coté barré/surréaliste cheapos .

 

Pareil, je suis en train de voir le second, c'est tout aussi bon ! Tout sauf mou et chiant, tres bien foutu même si c'est fait avec 3 bouts de ficelle !!!

 

 

Mais tu n'aimera pas quand même Natale

Link to comment
Share on other sites

je n'en ai vu qu'un jusqu'a présent (A minuit je ...) et j'avais vraiment beaucoup aimé le coté barré/surréaliste cheapos .

 

Pareil, je suis en train de voir le second, c'est tout aussi bon ! Tout sauf mou et chiant, tres bien foutu même si c'est fait avec 3 bouts de ficelle !!!

 

 

Mais tu n'aimera pas quand même Natale

Tu devrais créer une pancarte "laisse tomber Natale !" ou "ça plaira même à Natale!"

 

Jeremy m'intrigue en parlant de scènes malsaines et choc. J'espère juste que ce n’est pas 5 minutes de tension diluées dans 1h20 de """poésie gothique ibérique et sensuelle""""

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...