Jump to content

Der Samurai - Till Kleinert - 2014


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Policier timide, Jakob guette les allers et venues d'un loup qui terrifie la région. Une nuit, un inconnu lui fait livrer un étrange paquet et lui demande de l'ammener : il tombe sur un mystérieux personnage travest, androgyne et terrifiant, qui compte plonger la petite ville dans le chaos armé de son sabre...

 

Je comprends pas du tout l'absence du film à L'étrange festival et au PIFF mais bon...

Pas un grand film, mais une oeuvre atypique, soignée, plein d'images bizarres et parfois inspirées (le massacre vu à l'envers) à mi chemin entre Hitcher et Cruising disons Le film reprend la tension sexuelle des deux films et l’ambiguïté qui lie le "gentil" et le "méchant". Symboliquement, le film reste assez évident (avec une figure de loup très présente), mais évite heureusement le syndrome Fight Club/Haute Tension (j'ai eu très peur de ça pendant tout le film). L'acteur incarnant le samurai est complètement hallucinant retrouvant le charisme malsain de Klaus Kinski, et écrasant tous les autres (mais c'est voulu je suppose). Très bonne ambiance, entre King et Carpenter, et crépusculaire en diable. Je regrette juste que deux scènes charnières ne soient pas à la hauteur des espérances (surtout à cause du choix musical en fait).

Soyons clair, ça ne sortira sans doute pas en salles

 

Vu au Cinéma Marais Festival : le film devait détonner clairement dans la sélection, quand même plus sage. C'était le premier film du real (après quelques courts) : sa besace Vhs-Arrow résumait pas mal de chsoes je pense

Link to comment
Share on other sites

Je comprends pas du tout l'absence du film à L'étrange festival et au PIFF mais bon...

 

Je vais parler pour le PIFFF (avec 3 F).

J'aime bien le film mais bon vu qu'on a qu'une quinzaine d'avant-première, il y a des choix à faire, c'est comme ça.

Link to comment
Share on other sites

  • 8 months later...

Ben j'aurais du me taire car le film est sorti en Juillet. Bon evidemment là, il ne reste qu'une salle (le film est quand même passé par le UGC des Halles). Même affiche, même titre. Ce qui est assez rare pour être souligné

 

C'est sorti en BR aux States aussi.

Sinon la tagline du dvd anglais est de super bon goût

 

Link to comment
Share on other sites

 

Tu dis que tu avais peur que ça finisse en fight club, c'est à dire que le tueur soit le flic. Quand la police arrive et que le héros monte dans la voiture, on se dit ouf : le flic n'était pas le tueur. Mais après dans la prairie, quand le flic prend le sabre, fait je sais plus quoi avec la musique pop horrible, j'étais persuadé que finalement si, le flic était bien le tueur, ce qui est assez logique.

 

Mais j'ai peut-être mal compris. J'avoue que je ne me souviens plus très bien de la fin.

 

Link to comment
Share on other sites

La plus belle claque de 2015. Vu sur Grenoble et j'ai été conquis. Déjà pour le budget c'est juste super bien mise en scène. C'est terriblement bien filmé. La lumière est très bonne. Je ne connaissais pas le sujet et putain on se demande où ça va aller. Les acteurs sont très bons, l’ambiance géniale et l'histoire est prenante malgré sa simplicité. Jusqu'à la fin purement délirante. La violence est là comme il faut.

Non franchement j'ai été happé par ce film. Quand je vois la prod française ça laisse rêveur. Les mecs ne pensent qu'à copier leur voisin alors que ce réal se pointe avec son idée à la con qui part en vrille et c'est juste prenant et pas chiant un instant.

 

Je l'ai vu entre Dealer et Horsehead, 2 films que j'ai apprécié mais où l'on sent l'envie de faire comme les autres. Là pas du tout. C'est surprenant. C'est délirant et putain que c'est gay

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...