Jump to content

West Coast - Benjamin Weill (2016)


Benj

Recommended Posts

west-coast-1470298468.jpeg

Copkiller, Flé-O, Delete et King Kong ne jurent que par leurs casquettes taguées, jeans baggy et chaînes en or de gangsta rappeurs. Mais ces bad boys de la West Coast sont en réalité Malo, Erwan, Loïc et Brieuc, quatre adolescents maladroits et boutonneux et ils habitent en effet sur la côte ouest… mais à Plougoumelen en Bretagne !

 

La veille des grandes vacances, Sylvain, un élève populaire, les humilie devant toute la classe. Mais on ne touche pas à leur « Gang » comme ça. Les quatre amis d’enfance décident d’aller à la fête qui réunit tout le collège pour reconquérir leur réputation.

 

Voler un revolver, le perdre, fumer son premier joint, échapper aux gendarmes, ne jamais avoir été aussi proche d’une fille en sous-vêtements… En une journée, Copkiller et sa bande vont vivre la dernière aventure de leur enfance, celle qui restera gravée pour toujours dans leur mémoire.

1W9128aGwQA

 

C'était pas bien. L'idée de départ est ok mais y a trop de défauts dans ce film.

Y a un manque d'ambition pour moi, c'est pas juste une idée cool qui va fonctionner, faut qu'il y a du contenu derrière.

Et j'ai ressenti que le gars qui a écrit et réalisé le film ne savait pas de quoi il parlait, ça fait vraiment film de petit blanc qui connait le rap via 2Pac et Biggie. Pour preuve, je n'ai pas compris pour quoi la chanson que chante les mioches c'est de Insane Clown Pussy. C'est pas franchement gangsta rap, west coast, east coast ou quoi que ce soit.

Je veux bien qu'à 15-16 ans on pige pas vraiment ce qu'on écoute et ce qu'on est. Ça à la limite je veux bien faire un effort pour comprendre, même si c'est pas bien fait dans le film. Moi même à 15 ans j'ai écouté du Reciprok, j'ai mis des baggy et je disais "wesh négro". Sauf que venant de banlieue parisienne, on te fait bien comprendre que le "n word" en tant que blanc t'as pas le droit de le dire, ni de traiter n'importe qui de fils de pute, sinon tu t'en prends une.

Et dans ce film, on s'en bat les couilles, y a du pute, du négro, du fils de pute à foison, et ça n'est jamais remis en question, même à la fin.

Les gosses vont faire de la merde pendant 1-2 jours et il n'y aura aucune remise en question à la fin.

Et pour moi c'est ça d'être ado, c'est faire de la merde et d'apprendre de ses erreurs et de grandir un peu (y en a qui ne ne grandiront jamais aussi). Quand l'un des gosses braque un autre gamin et s'en sort en rigolant à la fin, c'est débile, ça nique tout le film.

Et on dirait qu'en Breizh il n'y a pas de noirs ni d'arabes ni d'asiatiques... Par contre on a du rasta blanc qui bédave.

Je ne sais même pas pourquoi je me fais chier à parler de ce film.

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...