Jump to content

El Reino - Rodrigo Sorogoyen (2018)


Benj
 Share

Recommended Posts

0166171.jpg

Citation

Manuel López-Vidal est un homme politique influent dans sa région. Alors qu'il doit entrer à la direction nationale de son parti, il se retrouve impliqué dans une affaire de corruption qui menace un de ses amis les plus proches. Pris au piège, il plonge dans un engrenage infernal.

 

Au début j'ai pensé que ça allait me gonfler sachant que je ne savais absolument pas de quoi ça causait à part de politique, et que le film récoltait des louanges un peu partout.

Et puis finalement on a droit à un film bien tendu et nerveux sur un type qui essaie de se sortir de la mélasse à tout prix. Les 2h passent comme papa dans maman et y a des séquences incroyables qui tiennent en haleine (la recherche d'un disque dur, l'enregistrement d'un pote...).

Réputation mérité.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Une œuvre exigeante et parfaitement maîtrisée.

Le film a un côté conceptuel, quasi expérimental.

C’est un long-métrage sans cesse en mouvement.

El Reino, c’est avant tout une urgence permanente, une énergie, un rythme.

D’ailleurs, le choix d’une bande originale techno peut sembler saugrenu mais participe pleinement à cette orientation (tout comme l’utilisation récurrente du plan-séquence).

Le film s’impose comme une sorte de long crescendo narratif hyper bien mené qui nous mènera de la lumière à l'ombre et s’achèvera sur un cut abrupt et audacieux.

Dans un rôle plus loquace que de coutume, Antonio de la Torre bouffe encore l’écran. Ce type est décidément l’un des meilleurs comédiens en exercice, qu’on se le dise !

Voilà un film qui m'avait fait passer un très bon moment et qui infuse toujours très bien dans mon esprit.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...