Jump to content

Drive - SABU (2004)


Cyril
 Share

Recommended Posts

Syno:

Kenichi Asakura est VRP. Sujet aux migraines, sa vie se résume à une routine des plus insignifiantes afin de ne pas le stresser. Au milieu de cette morne existence, son seul rayon de soleil tous les jours à midi, est de croiser une très belle jeune femme au parapluie rouge, dont il ne sait rien... mais le plaisir est là, indicible, stoppant le temps et les idées sombres. Un beau jour, alors qu’il est absorbé par l’angélique vision procurée par cette beauté, trois hommes cagoulés pénètrent de force dans son véhicule et lui ordonnent de suivre une voiture...

 

Pour son cinquième film, Sabu repousse une fois de plus les limites de son cinéma -juste avant de les transcender avec la consécration que constituera le sublime Koufuku no Kane-, n’hésitant pas à braver les modes et à s’affranchir des genres pour nous livrer un film qui ne ressemble à aucun autre, tout en étant clairement "du Sabu"...

 

Le reste de la review sur le site de Sancho --> http://www.sanchodoesasia.com/article.php3?id_article=115

 

Pour ce qui est du dvd, il semblerait qu'il n'y ai qu'une édition Z3 Coréene sans sous titre anglais

 

 

Ou un dvd allemand mais toujours sans sous titre

 

Link to comment
Share on other sites

Hum, mouais. DRIVE est un film concept certes malin, mais qui sent un peu le réchauffé. Tarantino a déjà tâté de la chose (les protagonistes du film vivent des aventures chacun de leur côté et se croisent..) avec PULP FICTION ou JACKIE BROWN, Robert Altman itou avec SHORT CUT et probablement d'autres mais à la différence qu'ils ont su broder une histoire autour du concept et donc de ne pas simplement livrer une idée scénaristique mais un scénario à part entière.

Donc bof bof.

Link to comment
Share on other sites

Drive me semble être l'autre versant de Unlucky Monkey. Et une différence entre Sabu et Tarantino, c'est que le second est loin d'atteindre les moments de grâce dont fait preuve le premier. Sabu a construit au fil de ses films un univers qui lui est propre, aux thème bien à lui et loin de la frime d'un Jackie Brown par exemple.

Link to comment
Share on other sites

Peut-être que quand tu as vu l'ensemble des films de Sabu, cela se confirme, toujours est-il que pris tout seul, DRIVE est un film-concept scénaristiquement creux qui ne met en avant qu'une idée certes bien torchée, mais tout aussi frime qu'une démarche à la Tarantino (qui en revanche ne s'arrête pas à une seule et unique idée).

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...