Jump to content

Maradona par Kusturica - Emir Kusturica - 2008


DPG

Recommended Posts

Le film que j'attend le plus au monde en ce moment !

 

 

 

 

 

O mamma mamma mamma,

o mamma mamma mamma,

sai perché mi batte il corazon?

Ho visto Maradona, ho visto Maradona,

eh, mammà, innamorato son

 

Link to comment
Share on other sites

Bon.

 

Je l'ai vu.

 

 

Le dernier tiers me laisse sur une bonne impression finale, mais soyons honnete, si on prend le film en entier, c'est une deception

 

Pourquoi ? Ben pas mal de trucs qui me laissent sur ma faim. A la limite, qu'on voit pas des tonnes d'images de foot, je m'en fous, ya dejà des milliards de trucs sur Diego à ce niveau là, donc voilà, l'interet est ailleurs en 2008.

Disons que pour moi, le principal defaut du film est d'etre bp trop orienté sur le coté "politique" de Maradona. Et c'est clairement pas ce qui m'attire le plus chez lui, même si c'est une partie integrante du personnage. Mais là on a Kusturica qui ne moufte jamais, qui lui sert la soupe de bout en bout, et Maradona sort qd meme des conneries à la pelle qd il commence à parler politique. En gros, pour faire simple, si on l'ecoute, TOUS les problèmes d'Amerique du Sud, voire du monde, c'est la faute des Anglais (un peu) et des Americains (beaucoup). Et à coté de ça, Fidel Castro est le meilleur dirigeant du monde de l'univers de tous les temps, et Chavez est pas loin, etc... Et donc ce coté là prend une "grosse" part du docu, voilà, vous le saurez...

 

A coté de ça, on a aussi d'autres trucs pas franchement passionants. Des moments totalement mous, où Kusturica suit Diego sans qu'il ne se passe rien. Diego qui regarde la télé chez son père, Diego qui prend la voiture, etc.... Le rythme n'est donc pas folichon....

 

Ensuite, le but contre l'Angleterre, bon voilà quoi. C'etait pt etre pas obligé de le mettre 3158 fois ds le film ! Et les parties en séquences animées où il defonce les dirigeants politiques à ce propos, bon voilà, pareil...

 

Vous me direz que ça fait pas mal de défauts... Et bien oui... Je vous rassure, il reste heureusement des qualités à coté de ça... Déjà, le perso, Diego, toujours beau parleur, plein d'anecdotes, une façon délicieuse de les raconter, toujours en en faisant des tonnes et en se mettant en avant, mais bon, on l'aime comme ça. Ensuite, des moments saisis, ici ou là, vraiment beaux. Qd Diego pousse la chansonette ds un bar, qd il parle de la drogue, de sa femme, de ses filles, le tout s'enchainant avec des montages d'images, toute cette partie là est très touchante et fonctionne vraiment bien. Les séquences sur l'Eglise Maradona en Argentine sont funs, celles sur Boca aussi. En Yougoslavie qd il tape le ballon avec Emir, ça va. J'ai regretté qu'on parle si peu de Naples qd meme Les montages d'images de foot sont cools eux, meme si bon, "God save the queen" à chaque fois en BO, ça m'a saoulé. La rencontre avec Manu Chao fonctionne bien...

 

Voilà, un sentiment très mitigé, j'attendais bp mieux, mais bon, qd on aime Diego, on trouve toujours du bon ds un docu sur lui. Pt etre que Kusturica était un peu "trop" fan, pas assez de distance, et puis disons que Maradona est un bonhomme avec tellement de facettes que bon, impossible en 90mn d'en faire le tour, de parler de tout. Bon ben là Emir a choisi de s'attaquer à "qques" points précis, on adhère ou pas, c'est pas ce qui m'a le plus captivé ds ce que j'ai vu sur Diego, mais bon, ça se regarde et qques passages sont très bons dedans. Mitigé...

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...