Jump to content

La settima donna - Franco Prosperi (1978)


steb

Recommended Posts

Un collège religieux organise un séminaire dans une ville au bord de la mer

pour la révision du bac de jeunes collègiennes. Celles-ci sont attaquées par

trois hommes agressifs, pervers. Elles décident de les éliminer l'un après l'autre.

 

[dmotion]x61990[/dmotion]

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...
  • 1 year later...

Un last house on the left-like hélas pas bien intéressant, malgré la présence de la Bolkan que j'aime beaucoup. Des ralentis à la con, une musique groovy un peu pourrie, des méchants bien débiles...reste le scope bon, ça fait toujours plaisir.

Pas honteux mais pas de quoi s'éterniser non plus.

Link to comment
Share on other sites

  • 5 years later...

Pas mal du tout, le film étant très joliment filmé et assez solide d'un point de vue narratif malgré des personnages (masculins surtout) qui en font des caisses. Les éléments intéressants sont principalement les personnages féminins: une bonne soeur "moderne" (elle est vêtue d'un jean et d'une chemise au départ), et une grappe de filles vierges ou non aux caractères distincts qui vont permettre de développer des rapports variés avec les preneurs d'otages. Puis il y a la violence, les viols surtout, parfois bien trash (le viol au baton et ses angles tordus, le meurtre au fer à repasser) qui - et là je contredis l'accroche du dvd - ne rendent pas le film plus violent que le "Last House on the Left" de Wes Craven. Par dessus il y a une bande son aux consonnances funky typiques du cinéma italien de l'époque, mais cependant pas toujours adaptée dans le sens où elle désamorce le côté glauque du film. Au final, le film de Prosperi reste à mon sens un beau représentant du genre.

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...