Jump to content

Le coeur du guerrier - Daniel Monzon - 2000


Jeremie

Recommended Posts

 

Une perle ibérique complétement sorti à l'arrache chez nous, c'est à dire en dtv et avec une jaquette horriblement cheapos en prime.

Putain...

 

Bon bref, sous ses airs de trucs niaiseux traversés de CGI de la pire espèce, se cache une relecture sombre et assez audacieuse se L'histoire sans fin.

Ramon est un fan inconditionnel de Beldar, sous-Conan dont il alimente les péripéties avec passion. Mais du jour au lendemain, l'imagination prend le pas sur la réalité, et voilà que le jeune garçon se croit investi d'une mission de la plus haute importance...

 

Bref, là ou Le coeur du guerrier aurait pu viré à la comédie bouffone, le petit Ramon porte atteinte à un parti politique plus que douteux, rencontre un clochard qui bouffe des rats, et sauve (violemment) l'honneur d'une prostituée. Pas très joyeux tout ça...

Je garde en souvenir quelques passages d'Heroic Fantasy franchement bien gaulé, avec belle plante, zombie furax et d'énormes lions mécaniques L'influence de Frazetta y est perceptible, malgré le budget sans doute restreint...

 

Et puis il y a Santiago Segura

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

J'ai découvert ce coeur du guerrier à l'instant sur action.

Effectivement c'est très sympa !

A première vue, on s'attends à une comédie pour momes fauchée et lourdingue, mais au fur et à mesure que le récit progresse, on se rends compte qu'on a à faire à une véritable curiosité. A la fois film d'aventure hystérique et comédie dramatique bien sombre matinée d'heroic fantasy burlesque. On ne s'ennuie jamais, la direction d'acteur est impeccable, et les quelques fx sont sympa (pas de cgi). Seuls petits regrets : la mise en scène un peu plate et la vf franchement pas top.

 

Mais à découvrir, vraiment !

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...