Jump to content

Jungle fever - Spike Lee - 1991


Basculo Cui Cui
 Share

Recommended Posts

  • 1 year later...

Ohlalalala. Revu ce soir et la vache ! Enooooooooooorme déception

 

Putain, l'histoire se passe en 91, mais on se croirait en 1920 ! C'est bien simple, à peu près tout le monde est con comme ses pieds dans ce film. Les noirs semblent vivre au 19e siècle, mais bon, à coté des italiens, ce sont déjà des génies, vu que les ritals semblent à peu près vivre au Moyen age ! Il n'y a aucun espoir dans aucune relation, la morale étant en gros, que bon, une aventure interraciale, c'est bien gentil 2 secondes, mais au final, vaut mieux que les blancs restent avec les blancs, et les noirs avec les noirs, on sera bien plus heureux comme ça !

 

La moitié du cast en fait des caisses (encore plus chez les italiens qd même), on ne sent jamais aucun sentiment ds la relation entre Snipes et Sciorra, tous les messages sont assénés à la truelle (je sais qu'on reproche souvent ça à S.Lee, surtout ses premiers films, mais là c le pompon et de loin !). Enfin bref, il n'y a à peu près que les passages avec S.Jackson en tox à sauver, notamment le scotchant trip ds une "crack house" appelée le "Taj Mahal". Pr le reste, j'ai bien senti le temps passer, tout est prévisible d'un bout à l'autre, on se croirait revenir 100 ans en arrière. Alors je sais pas, je vais pas non plus vous dire que je sais mieux que Spike Lee comment étaient les relations "noirs / blancs" il y a une vingtaine d'années à NY, mais bon, ça me semble qd même légèrement "too much" (pr être gentil...), surtout que bon, NY c'est pas non plus le fin fond de l'Alabama, et 1991, c pas les années 60 non plus quand même... Bref, je sais pas, mais en tout cas, ENORME deception. J'avais vu le film il y a très longtemps, je ne me rappelais pas de gd chose, mais il me semblait avoir plutot aimé, mais là, grosse grosse douche froide...

Link to comment
Share on other sites

  • 10 years later...
 Share

×
×
  • Create New...