Jump to content

IKU - Shu Lea Chang - 2000


Guillaume Tell
 Share

Recommended Posts

L'accroche du film "Posséder le marché du sexe pour disposer du pouvoir" fait plutôt penser à un récit d'anticipation. C'est sans savoir que la bonne Shu Lea lorgne autant vers l'art contemporain que vers le cinéma. Si le film amorce bien la thématique proposée, il quitte bien rapidement un début de parodie de Blade Runner pour s'atteler à toute une série d'expérimentations visuelles ou comme le dit la réalisatrice "d'habillage d'images". Le tout, tourné avec un minimum de moyen, ne manquera pas de surprendre les habitués de l'érotisme nippon.

La bande son de "The Saboten", disons techno à tendance qui arrache et qui fait dans le monde du futur, emmène la danse et les aventures de Reiko avec énergie.

 

 

 

 

 

Pour en savoir un peu plus ce "arty-product"

http://www.k-films.fr/fff/icu8fr.html

 

Dispo chez k-film

Link to comment
Share on other sites

Porno conceptuel se voulant être une suite directe de Blade Runner, ce film est au final assez chiant tant la réalisatrice cherche à vouloir intellectualiser son récit

.... un peu comme cette remarque d'ailleurs

 

Au final IKU n'est pas assez excitant pour être un bon porno et pas assez interessant pour être un bon film de SF.

 

A recommander aux amateurs les plus acharnés en matière de ciné arty

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...