Jump to content

Mum & Dad - Steven Shell - 2008


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Venu d'Europe de l'Est, Lena travaille comme femme de ménage dans un aéroport. Elle se lie d'amitié avec sa collège, une insatiable bavarde du nom de Birdie. Loupant son bus un soir, elle se voit invitée dans la maisonnée de sa camarade, où celle-ci vit encore avec ses parents. A peine aura t-elle franchi le seuil de la porte, que Lena se fait assommer. A son réveil, l'enfer...

 

Sans doute le truc le plus glauque que j'ai pu voir depuis Martyrs, même si on est loin du film de Laugier en tout point. La mouvance est la même (torture et cie) mais la comparaison s'arrête là. Ici, on nous sert comme prévu une nouvelle histoire de famille de tarés.

J'ai beaucoup aimé le cadre plutôt en marge : au lieu de l'éternelle baraque paumée, la maison jouxte un endroit clef de la civilisation moderne : un aéroport. La captive touche l'espoir de ses doigts...

Petit budget, mais une mise en image efficace, un film captivant malgré tout, et cradingue au possible : un film porno tourne durant les repas en famille, Papa a sa cave à outils jonchées perpétuellement de lames rouillées et de restes affriolants, le dernier membre de la famille trône lamentablement dans une chambre isolée, et le cercle familial déborde d'inventivités dans les débordements sadiques (la veille de noël avec

des décorations humaines

). Perry Benson (qu'on peut croiser dans les films de Shane Meadows) a vraiment la gueule de l'emploi : je sais pas si c'est le personnage qui fait ça ou l'acteur que je peux déjà pas piffrer (délit de sale gueule), mais on a vraiment de lui exploser sa gueule. Un gros connard dégeulasse comme on en fait plus.

Dido Miles est troublant en Maman dont les sévices pousse assez loin dans les pulsions SM (cette manie de "marquer" les dos).

Le carnage final fait un bien fou

dommage que l'idée du cri, excellente, ne tient pas toutes ses promesses et ne défonce pas les enceintes !!

 

 

C'est le dernier dvd Mad

Link to comment
Share on other sites

Vu au Karlovy Vary FF l'ete dernier, et j'ai absolument deteste Trop de poncifs pour moi, trop mal joue, et l'aspect malsain qui croit de maniere exponentielle, y'a un moment ou la pression n'a plus du tout fonctionne sur moi, et j'ai plus eu envie de me moquer de Mum et Dad qu'autre chose. Dad en particulier, on aurait dit Pierre Meyrand dans "Les trois freres".

 

Ceci dit, c'est un petit budget, et ca ne se voit pas trop a l'ecran, c'est correctement trousse, et j'avoue que j'ai pas eu de peine a croire a l'idee de base

Link to comment
Share on other sites

J'ai trouvé ça plutôt efficace et pas mal mené et joué. Après je sais pas, j'étais peut être plein d'indulgence dans la mesure ou c'est un genre que je n'aime pas des masses (les film de tortures, séquestration tout ça). Mais j'ai trouvé qu'il y avait certaines idées sur la famille et l'éducation qui étaient pas mal fichues (le besoin de faire plaisir à papa-maman, l'autorité etc.)

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Sympa, glauque mais pas trop non plus, pas très violent au final, bref, on est quand même loin des accroches mensongères du dvd annonçant un film plus extrême que "Saw" ou "Hostel". Mis à part ça, c'est bien foutu, plaisant, gentiment pervers et vraiment bien interprété. j'aurai voulu que ça charcle un peu plus quand même, mais au final c'est bien.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...