Jump to content

Element of Crime - Lars Von Trier - 1984


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Dans un Caire étouffant, Fisher raconte l'aventure qui l'a mené jusque là, une enquête lui ayant fait suivre la trace d'un mystérieux serial-killer...

 

Pour un premier long-métrage, Element of Crime est une œuvre insensée et flamboyante. L'Europe y est imaginaire, moite, imprécise, véritable enfer de métal et d'eau trouble, de lumière morte et d'horizons brulés. Trier approche le film noir pour mieux filmer les errances à travers des tableaux décharnés, infinis, sans logiques.

Au délà de la technique, de plans parfois affolants et de visions glauques, ça reste malgré tout franchement assommant : en fait, Element of Crime a beau être névrosé du premier au dernier plan, il manque tout simplement de vie, de grâce. On reste figé face à ce déferlement d'images qui évite de trop déborder pour ne pas virer clip. C'est bête, le résultat en est aussi obsédant que glacé.

Link to comment
Share on other sites

Franchement les belles images du film avec des inserts bleu figurant dans les livres me donnaient une furieuse envie de le voir mais une fois mis le dvd j'ai vu que de la couleur pisse et j'ai tenu 10 minutes. Mais je compte lui redonner une chance.

Link to comment
Share on other sites

esthétique radicale, hautement maîtrisée et sensation d'hypnose/réminiscence sublimement rendue.

 

maintenant il faut bien reconnaître que ça reste une histoire nébuleuse, éclairée à la bougie avec une voix-off qui murmure : on parle pas d'une simple tisane au tilleul mais d'un vrai somnifère pour cheval

Link to comment
Share on other sites

  • 11 months later...

Revu hier.

 

je l'avais trouvé super chiant quand j'avais 15 piges.

 

(par contre, j'ai adore Europa a sa sortie, et j'aime beaucoup Kingdom 1. apres...)

 

et hier, sur "home theater", bah ca reste un peu casse couille mais, mais, mais

quelle putain de claque esthetique

 

ca fait un baille que j'avais pas vu un film ou je me demande comment les plans ont ete tournes, en live.

 

et il avait 26 ans, le Lars!!!

 

et puis, je crois que c'est le seul film ou j'avais l'impression d'avoir soit les pieds dans la flotte, soit la gorge seche...

Y a un putain de boulot sur les textures, decors, lumiere (au sodium, d'où la teinte jaune naturelle)...

 

et rien que pour le plan incroyable de la bonnass "Me me Lai", nue, qui tente de s'evader en cassant une fenetre, avec le metro qui passe en premier plan

 

a 8min (mais leger spoiler, donc MeMe et la fenetre. et mega spoiler a 9min):

[dmotion]x6gqcq_the-element-of-crime-5-6_shortfilms[/dmotion]

 

bonus: Me Me Lai, est ce bien raisonnable?

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...