Jump to content

Corman's world - Alex Stapleton - 2011


Ben
 Share

Recommended Posts

(à chier cette affiche)

 

Et ben j'ai trouvé ça vraiment super. Ca retrace superbement sa carrière en évitant de se borner au seul aspect exploit / roi de la série B, en rappelant que le bonhomme a aussi distribué Bergman ou Fellini aux USA (en drive-in ) ou fait des films beaucoup plus personnels et ambitieux (je connaissais pas The intruder, film sur la ségrégation raciale qui lui tient visiblement extrèmement à coeur, mais très curieux de le voir).

Le doc réussit à faire entrer via son expérience dans les coulisses de l'élaboration d'un film, et surtout, de mettre en parallèle sa petite histoire et la grande histoire de l'industrie cinéma, finalement indissociables, à travers 50 ans. Les évolutions, l'émergence du nouvel Hollywood, le temps d'avance qu'avait Corman, etc etc et comment les majors, avec le tournant Jaws et Star Wars, ont piqué la recette Corman en multipliant les budgets par 50.

La dernière partie est d'ailleurs assez émouvante entre les hommages qui lui sont rendus (putain Nicholson qui fond en larmes en évoquant ce que Corman a fait pour lui ), ce que l'homme représente et le déclin qu'il a alors connu, et le manque de reconnaissance dont il a souffert.

Et puis pour rien gâcher, un nombre impressionnant d'intervenants qu'on aime bien en ces lieu (Joe Dante, Paul Bartel, Nicholson donc, Scorcese pour Cyril, RON FUCKIN HOWARD ...je vous laisse voir toute la liste sur imdb), une bonne musique signée Air, des Ramones, de la sincérité, de l'humour...

Moi je suis sous le charme et ça m'a foutrement donné envie d'aller voir le monsieur en chair et en os vendredi soir, juste pour faire mon geek

Link to comment
Share on other sites

J'espère que ça sortira en salles en France (sur Allocine, c'est marqué "prochainement"), ça a l'air

 

Et "The intruder", c'est pas mal du tout, même si pas toujours très fin. Mais surprenant, et ça mérite une vision sans pb ! C'est dispo chez Bach en France

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

Et bien c'était passionnant!

Après la projection, j'avais envie de revoir tous les Corman que j'ai déjà vu et surtout de voir ceux que je n'ai pas vu, de me faire l'intégrale de ses prods, de boycotter les blockbusters... Il y a des moments terriblement touchants (Nicholson qui fond... il ne serait probablement personne sans Corman). Le film aurait pu durer 90 minutes de plus, car les 30 dernières années de la carrière du maître sont à peine abordées. Alors elles sont moins importantes, sans doute, mais pas moins intéressantes.

Il faut espérer que ce film soit projeté dans les écoles de cinéma.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...