Jump to content

Strike back [2010- ????]


yume
 Share

Recommended Posts

Strike Back c’est une mini série anglaise (signe de qualité) basée sur des romans de Chris Ryan un ex SAS devenu une sacrée légende dans son métier lors de la première guerre d’Irak.

 

Première saison : Irak. Début de la seconde guerre. Porter et son équipe sont envoyés en mission commando pour libérer un otage anglais ulta valuable. Durant la mission, face à tout jeune garçon porteur d’une ceinture d’explosifs, Porter refuse de suivre la procédure et au lieu de tuer le gamin il désamorce les explosifs puis assomme le gosse. Alors que la mission se déroule bien, trois de ses hommes se font abattre. Un quatrième, témoin de la scène, raconte que le jeune garçon s’est réveillé, a pris une arme et a tiré. De retour à la base, Porter donne sa démission. Il s’enfonce dans la dépression, perd sa femme et fille, et devient vigile dans les parkings du MI6. 7 ans plus tard alors qu’une journaliste anglaise est enlevée en Irak, Porter reconnait dans les ravisseurs le jeune garçon a qui a laissé, naguère, la vie sauve. Il demande à reprendre du service.

 

Bon en fait là j’ai raconté que le début du premier épisode. La première saison se déroule sur 6 épisodes avec 3 histoires de 2 épisodes + 1 fil rouge général. On y suit donc la réintégration de Porter, puis ses missions solo commando pour le compte du MI6. Il y a une seconde saison de 10 épisodes que je n’ai pas vu, mais logiquement Porter s’y fait enlever et on suit le parcours d’un autre baroudeur à la testostérone bien dosée. Parce que Porter, c’est quand même un Héros, un vrai. Heureusement, la série reste quand même un brin réaliste et ne part pas dans des extrêmes. Le mec est ultra entrainé, prépare ses plans, préfère agir en silence, se prend régulièrement des balles qui lui font bien mal. Mais faut pas non plus s’attendre à une série avec un commando méthodique et froid. Porter est un gros sentimental, et c’est ce pathos qui gâche un peu la série. Ça passe dans les deux premiers, mais la partie au Zimbabwe en fait un peu trop, même si cela reste ultra plaisant à regarder. La série est friquée, les situations se tiennent, Richard Armitage a de la gueule, il y a un black qui joue comme Vin Diesel dans Fast & Furious et des jolies femmes.

 

C’est pas la série du siècle, loin de là. Mais j’aime bien.

Link to comment
Share on other sites

A froid après quelques jours :

- chaque histoire a en fait le meme déroulement. Porter va sur le terrain tout seul avec sa bite et son couteau. Il doit libérer / récupérer quelqu'un. Pour ça il commence par subtilement mettre les pieds dans le plat local et se faire enlever. Apres il concocte un plan d'évasion. Généralement ça tourne mal, il se prend une balle. Et il y a une histoire d'espionnage / contre espionnage / CIA / MI6 derrière tout ça ce qui fait que finalement Porter il se fait baiser

- les acteurs secondaires jouant les cibles à sauver sont super bons. Une milf, un vin diesel black et un ecossais cramé de la tete

- les anglais aiment bien mener leurs espions sur le chemin de la déchéance. J'ai revu il y a peu la fin de MI5 saison 2, c'est exactement le meme principe. Le mec perd devant la puissance politico bureaucratique.

- les américains sont présentés comme des gros pourris

- il y a plein de headshots, suivis d'explosions de grenades qui font plus de dégats de zone qu'un missile balistique

- Le pathos est étalé à la truelle

 

N'empeche que j'aime bien

Vais me faire la saison 2 ce week end.

Link to comment
Share on other sites

Allez je continue sur ma lancée, avec la saison 02, intitulée pour l’occasion Strike Back : project Dawn. C’est cette fois ci une co-prod UK-US avec coté US la chaine Cinemax, qui est opérée par HBO. Une sorte de gage de qualité niveau production design et thunes mises dans le projet et bien sûr promesse de scènes de fesse bien inutiles et moult plan racoleurs. D’ailleurs ça ne loupe pas, dans la saison on a notre quota de seins, fesses et coïts sauvages placés de façon gratuite.

 

Niveau histoire, la saison est en 10 épisodes avec 5 histoires de 2 épisodes liées entre elles par un vrai fil rouge : le Project Dawn du titre. C’est un ce fil rouge qui faisait défaut à la première saison, et là ça solidifie clairement le bousin avec une vraie menace traitée de façon réaliste au niveau géopolitique. Sans spoiler, la base est l’excuse US pour envahir l’Irak : la présence supposée d’armes de destruction massive. Là-dessus, les scénaristes brodent une histoire carrée et efficace (même si la fin manque bêtement de peps), et placent le déroulement dans des places chaudes du globe avec toujours ce même soin apporté à une sorte de réalisme. On a ainsi une prise d’otage d’un palace en Inde (rappelant Mumbai), un passage en Afrique de l’Est avec les tribus et les génocides, le Kossovo, la Tchétchénie…… Ca voyage donc beaucoup.

 

Scénario solide. Et surtout ça surbutte du début à la fin niveau action et badass atitude. Les deux personnages principaux sont cette fois un commando anglais accompagné d’un ex Delta Force américain, et ce sont de vrais tueurs. On est loin des clowns des autres séries, les mecs s’infiltrent, coupent des gorges, frappent des femmes…. Jack Bauer ferait presque gentil à côté. Bon forcément ils s’en prennent aussi plein les dents, mais avec l’approche réaliste voulue on a le droit à de superbes scènes commando qui ne semblent finalement jamais too-much. Et l’alchémie / antagonisme entre les deux gars est bien gérée, sans tomber dans le buddy movie. L’US est plus décontracté en apparence mais ce n’est pas un boulet. Les ennemis ne sont pas en reste, bien caractérisés.

 

J’ai dévoré les 10 épisodes en 2 soirs. Si à posteriori j’ai des réserves sur la première saison, je suis là totalement conquis.

(à noter que le héros de la saison 1 apparait dans le premier épisode)

 

Vivement la saison 3 cette année !

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

Strike Back saison 03, sobrement intitulée Vengeance

 

On ne change pas une formule qui gagne : 10 épisodes formés d’histoires de 2 épisodes liées par un fil rouge ; une belle mise en avant de géopolitique sur certains points chauds du globe ; et des scènes carrées semi réalistes assez sèches et violentes. Le duo principal est de retour, avec un Anglais largement plus badass (le titre est Vengeance), et un américain qui baise tjs autant tout ce qui passe ce qui donne des scènes bien gratuites.

J’ai été un peu sur la réserve lors du premier épisode, un peu mou dans sa premiere partie. Mais après ça reprend son rythme et la série redevient accrocheuse.

J’aime beaucoup.

 

Et pour les gens de bon gout, il y a Rhona Mitra en Major du MI6, et Charles Dance en antagoniste.

Link to comment
Share on other sites

  • 10 months later...

La saison 4 a commencé il y a quelques semaines.

On y retrouve notre duo badass, des antagonistes bien énervés, et une palanquée de seconds rôles dont Rhona Mitra au bord de la crise de nerf !

La recette est la même que les saisons précédentes. Les scènes d’action sont toujours aussi bien foutues avec cette impression de réalisme, mais on sent de plus en plus que la série est récupérée par des producteurs US et ça tourne un peu à la surenchère et à la mise en avant de la CIA. Ceci dit ca reste hautement recommandable jusqu’à maintenant.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...