Jump to content

Canicule d'Yves Boisset (1984)


Dragonball
 Share

Recommended Posts

"Canicule"

 

 

 

Sous un soleil de plomb, au beau milieu de la Beauce, Jimmy Cobb, traqué par la police et ses complices, fuit à travers les blés. Il s'arrête bientôt pour enterrer son butin : un milliard de centimes. Caché non loin de là, Chim, un enfant, l'observe. Le malfrat court ensuite se réfugier dans une ferme toute proche, appartenant à deux frères, Horace et Socrate. Vivent également là leur soeur, Ségolène, boiteuse et nymphomane, Jessica, la femme d'Horace, et son fils, Chim. Après avoir appris qu'un hold-up sanglant a été commis dans la région, la petite famille ne met pas longtemps à comprendre que l'homme qui se cache dans leurs murs est l'un des braqueurs...

 

 

Casting :

 

Lee Marvin, Miou-Miou, Jean Carmet, Victor Lanoux, David Bennent, Bernadette Lafont, Grace De Capitani, Henri Guybet, Tina Louise, Muni, Jean-Claude Dreyfus, Juliette Mills, Julien Bukowski, Jean-Roger Milo, Joseph Momo,

 

Source : http://www.cinemovies.fr/fiche_film.php?IDfilm=6097

 

Volà un film de genre français ne faisant pas vraimment dans la finesse, pour notre plus grand plaisir !

 

Je me suis demandé ou je pouvait bien le placer sur le forum, et finalement, je me suis dits qu'il avait parfaitement sa place dans la section dédié au bis.

 

L'intrigue policière n'a ici que peu d'importance (une classique histoire de branqueur recherché par la police) et tout l'intéret du film réside dans la description outrancière d'une famille de bouseux qui ferais passer les otoctones hargneux de "Délivrance" pour de véritables gentlemen.

Yves Boissets, soutenu par un casting hallucinants comprenant le grand Lee Marvin et un nombre tronche et de second couteaux assez impréssionnant du cinéma français s'en donne a coeur joie dans la description d'individus tous plus dégénrés, sales et violents les uns que les autres, le benjamin de la famille, un gamin d'une dizaine d'années, grand amateur de virées au bordel du village, étant par ailleurs loin d'être le plus soft.

 

"Cannicule " est tout a fait le genre de film français décomplexé qu'il me paraitrait impossible de sortir aujourd'hui, sans au moins, essayer de lui donner un coté intello pariseins (genre Cathérine Breillat) ou un coté hype style "Attention, regardez tous, un film est super choc et vous allez être scandalisé !" à la Gaspard noé.

 

Non, là, on a juste un film avec un gansters charismatique et une bande de bouseux déguelasses, pas de quoi écrite une thèse sur la malaise des campagnes française ! (quoique ! )

 

Par contre, on passe 1H30 ultra joussive, contrairent aux films des autres réalisateurs cités, ou on se fait chier !

 

Non mais qu'est ce que c'est que ces gueules !

 

http://www.thelin.net/laurent/cinema/films/canicule.html

 

 

 

PS : Je cherche ce film depuis pas mal de temps, donc, à votre bon coeur !

Link to comment
Share on other sites

J'ai ce film en vhs, une perle. C'est du cinéma franchouillard assez malsain que l'amateur se prend en pleine tronche. Jouissif. Carmet est sale, le gamin fantastique... L'interprétation est le gros point fort du film. Il faut dire que Boisset savait diriger les acteurs (voir L'Attentat et son cast de rêve également).

 

Un film méconnu et pas assez reconnu, même dans le milieu du bis.

Link to comment
Share on other sites

Clair que c'est un putain de film.

Mais mon wonkley, tu devrais absolument regarder Carnage !

Un film qui doit beaucoup plaire à John Milius, puisqu'on y voit un modèle de fusil-mitrailleur très rare : un Smith & Wesson model 76 copie du M/45 suédois (d'ailleurs, je suis sûr que c'est lui qui a rédigé la petite note sur IMDB, sacré John ! )

Sinon pour l'anecdote, Lee Marvin dit de Carnage que c'est son... PIRE FILM !

Voilà, pour en revenir à Canicule de Boisset, une ch'tite photo bien sympa :

Ah... Marvin et son fusil, quelle histoire !

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

Bon, c'est pas mal, mais pas de quoi s'agraffer les burnes sur la table, comme dirait Richard Kiel. Alors en effet c'est un peu burné, c'est passablement pousseux, c'est relativement sombre, mais ce n'est pas franchement bien mis en boîte, ce qui minimise nettement l'impacte du film, à mon avis. Du coup, c'est tout à fait regardable et recommandable... et puis voila.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...
  • 11 years later...

Revu sur le BR Make My Day (Thoret faut qu'il arrête de dire que certains films sont invisibles jusqu'ici, celui là était encore facilement trouvable)

 

Un film assez malsain, le petit est flippant, la famille est creepy, tout est assez bizarre, le rythme, on ne sait pas trop où on va. J'ai beaucoup pensé à Sonny Boy

 

nOSKqcqetCU

Link to comment
Share on other sites

Je n'ai vu le film que récemment, sans savoir que le bluray allait arriver, et j'ai adoré. On dirait une bd Fluide Glacial, le cast est incensé, Francis Lai appuie sur tous les boutons pour faire sa zik, ça dezingue les grands héros américains...

 

Et le best of the best, c'est le gosse du Tambour qui se met à crier JE VOUS ENCULE TOUS A SEC

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...