Jump to content

Mea culpa - Fred Cavayé (2014)


Blame
 Share

Recommended Posts

Ca annonce un film dans la lignée d'à bout portant : de bonnes choses associées à des fautes de goûts inadmissibles (les méchants ont encore l'air d'être au top du ringard, et bordel, Gilles Lelouche en héros d'action, je m'y ferai jamais).

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
Ca annonce un film dans la lignée d'à bout portant : de bonnes choses associées à des fautes de goûts inadmissibles (les méchants ont encore l'air d'être au top du ringard, et bordel, Gilles Lelouche en héros d'action, je m'y ferai jamais).

 

Effectivement des bonnes choses, voir des très bonnes choses pour ce petit polar à la française et des fautes de goût too much comme les images du passé ou … spoil, vous attendrez la fin un peu foireuse mais ça gâche pas le reste.

 

Sinon Gilles Lelouche très bien, pour moi, c'était plutôt le gamin avec la tête de Mireille Darc auquel je n'arrivai pas à me faire.

 

Bastons,poursuites, bonnes idées, méchant mais sans plus dans l'ensemble et agréable pour une fois de ne pas chercher absolument la limite du supportable, et Vincent Landon vraiment pas mal.

 

En deux mots: bon moment, vite fait bien fait.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...

Un film rempli de clichés à ce point c'est dur à supporter. Flics cons, méchants de l'est, gunfight dans une boite de nuit, dans un entrepôt, divorce etc etc etc ... reste une scène de fin très sympa dans un Tgv avec un Gilles Hamster Lelouche qui descend sur le cul une pente bien raide (ridicule) et un Landon très très très bon. Mais après c'est déjà vu et en 300 fois mieux ...

Link to comment
Share on other sites

M'ouais sympa mais comme d'habitude un peu survendu (car c'est français, monsieur), si on regarde bien il reste trois grosses courses-poursuites reliées entre elles par un vague fil conducteur, à la limite je préférais le précédent bien plus speed et décomplexé dans le portnawak, là le coup du trauma originel que je le révèle qu'à la fin, bôf...

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...