Jump to content

Barbie "My Scene" Goes Hollywood : The Movie


Steve
 Share

Recommended Posts

 

Barbie et ses inséparables amies Madison, Chelsea, Nolee et Delancey sont 5 biatches parfaites, qui aiment glander dans LE café tendance d'Hollywood. Un jour, le tournage d'un film s'installe à deux pas de cet endroit méga-fashion. Les cinq pouffiasses se mettent alors à rêver de pouvoir être des vraies movie starzzzz. Comme elles sont bien gaulées et décidées à tout mettre en oeuvre pour participer au tournage, la directrice de casting les engage comme figurantes sur le film... Un film que-même-y'a-une-vraie-movie-staaaaaar-dedans. Mais qui cela peut-il bien être ? Susssssspeeeeeeens. AAAAAAAAAH MAIS OUI !!!! C'est elle !!!! LINDSAY !!!! LA LOHAN !!!! Lindsay qui prête sa voix, son histoire, sa vie, ses anecdotes, sa couleur de cheveux et ses nibards d'origines pour les besoins de Barbie "My Scene" Goes Hollywood.... ZE MOVIIIIIIE !!! Car comme chacun le sait, Lindsay Lohan possède sa propre poupée Barbie (comme les Olsen, la Duff, la Spears, et la Minogue). Normal en tant que figure de proue de la nouvelle collection de Barbies "My Scene" que la Lohan se retrouve donc vedette de ce film d'animation épatant(-kssa) sorti du tout à fait inconnu studio "Miramax Family" Réalisé par l'un des co-réalisateurs des séries "Celebrity Deathmatch" et "Daria" (ha ha ils finissent toujours par revenir du bon côté de la force ! toujours !), Barbie-truc-machin-Hollywood est un trip hallucinant dans le monde des pouffinettes californiennes. On a le droit à la totale : les dialogues ponctués de "you guys" toutes les trois syllabes, les rêveries de gamines tout droit sortie des films Dualstar, l'inévitable séquence "montage-déguisement", la pyjama party, et autres futilités tellement excitantes. L'animation est méga craignos, c'est ni complètement de la 2D ni de le 3D, on dirait que ça a été fait sous Shockwave, ça pique les yeux au début, et puis on s'y fait. Le film fait passer un bon gros message d'amitié, après avoir correctement réglé ses comptes avec les paparazzis et les tabloïds, les soirées mondaines et les salauds de mecs qui veulent juste sauter Barbie sans s'engager plus que ça. Par moment, on sent quand même que les mecs qui ont réalisé le truc ont du s'amuser à faire des version trashs des séquences tellement parfois ça semble borderline, à la limite de la parodie en format Flash trouvée sur Internet. On se plait donc à imaginer Barbie bouffer la cramouille de Lindsay dans sa caravane, ou Harvey Weinstein (bien sûr présent en tant que personnage) sodomiser toute l'équipe du film. Le film est évidemment au final un véhicule à la fois pour la marque Barbie et Lindsay "elle-est-trop-cool" Lohan, mais j'ai trouvé le résultat tellement foutraque et inimaginable que c'est devenu mon film culte de la saison. A noter que le marketing a bien fait son effet, je me suis acheté 4 poupées Barbie cette semaine.

 

 

Et avant que vous ne me tombiez encore tous dessus, je dois expliquer la raison de cette review. Allan Théo m'avait fait une remarque la semaine dernière sur MSN : "je crois que tu n'es pas un vrai fan de Lindsay. Je veux que tu me le prouves". Ceci est donc la preuve : voilà jusqu'où je suis capable d'aller pour Lindsay. Et pour en rajouter une couche, je vais joindre la copie de l'AmEx et du permis de conduire de Lindsay que je stocke depuis 1 an sur mon PC, et meme la photo de classe en bonus

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

A noter que le marketing a bien fait son effet, je me suis acheté 4 poupées Barbie cette semaine.

 

T'as pris lesquelles?

 

Barbie :

 

Kayla :

 

Drew :

 

Gillian :

 

J'updaterai les photos avec mes vraies Barbie a moi des que je pourrais

Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...

La premiere fois que je l'ai vu, j'etais tellement mort de fatigue que ca m'avait plu au premier degres

 

La j'ai remis le couvert et avec un peu de cerveau en plus, c'est assez hallucinant a voir , se dire qu'on vends ce truc au gamine pour leur vendre des jouets et une pop star, avec tout cela sans aucun aucun aucun complexe, on dirait Josie & The Pussycat mais tout au premier degres.

 

Les animateurs avait clairement des trucs deviants en tete en concevant certaines scenes, mais ca reste completement coca light... j'aimerai bien avoir droit a leur impression du truc, sans censure, comme c'est les gens derriere Daria, ca doit etre sympa

 

A part ca j'ai trouve ca plutot joli et bien anime

 

En tout cas merci Movierev

Link to comment
Share on other sites

  • 4 years later...
 Share

×
×
  • Create New...