Jump to content

Lords of Dogtown - Catherine Hardwicke (2005)


Benj

Recommended Posts

Catherine Hardwicke m'avait déja bien énnervé avec Thirteen, son histoire d'adolescente de 15 ans teubée dont elle connaissait assez bien le sujet vu qu'elle l'avait écrit avec sa fille. Manque de psychologie, aucune possibilité de trouver quelconques excuses aux héroines et surtout un style copié à Larry Clark mais à la sauce Jeune et Jolie, voila ce qu'étais Thirteen.

 

Alors je m'étais dis, "oh c'est pas grave elle a foiré son coup, elle fera mieux la prochaine fois".

 

Et là arrive Lords of Dogtown.

L'histoire vraie d'un groupe de jeune skateurs, qui seront les premiers à skater les piscines et les rampes, revolutionnant ainsi le sport et le popularisant. Puis le scenario suit le cliché des films de compet' c'est à dire reussite, déchéhance et retour au vrais valeurs, l'amitié, l'amour...

 

C'est ecrit par l'un de ces skateurs qui ont donc revolutonné ce sport à la fin des années 70, sauf qu'il a beau avoir vecu toute l'histoire, ça en fait pas un bon scenariste.

Le plus marquant vient de la psychologie des personnages, on assiste souvent à des reactions de leur part totalement incongrues sans que rien ne soit expliqué et quand cela est expliqué c'est fait tellement rapidement que l'on a l'impression que tout ce qui a été developpé chez un personnage auparavent est balayé d'un coup d'un seul. Ils sont tous potes au depart mais en l'espace de 2-3 scenes ils se font tous la tronche. Les evenements arrivent tous comme un cheveu sur la soupe, la construction du scenario est archi decoupé que ça en devient penible.

 

Alors on a le droit à tous les stereotypes, le pauvre qui veut aider sa mere en gagnant du pognon mais qui veut rester digne, donc il fera rien et deviendra pseudo gangster, y a celui qui prend la grosse tete et celui qui reste humble et qui remporte la part belle (tiens c'est le mec qui a ecrit le scenar' ).

J'ai aucun a priori sur les skateurs mais comme Thirteen, le film n'arrive pas a rendre les personnages sympatiques, du branleur gosse de riche qui fait le voyou au gentil de la bande neuneu, aucun n'arrive à etre interessant. La folie et la sensation de liberté qui regnait à cet epoque est assez mal traduite et les protagonistes deviennent vite irritant quand ils debarquent en faisant tout peter.

 

Quand aux scenes de skate, on a le droit à des figures made in 70 donc au depart peu de rampes ni de tricks donc juste des mecs qui tournent sur leur skate et quelques plans depuis les roues arrieres des skates, des plans qui ratent totalement leurs effets, puis viennent ensuite les scenes dans les piscines, toujours filmées aussi mollement.

 

Du coté des acteurs, ça cabotine pas mal, mention speciale à Heath Ledger, mentor et gourou totalement irritant, les jeunes skateurs font ce qu'ils peuvent.

 

Donc voila, moi je suis décu car j'en attendait beaucoup.

Vaux mieux se contenter de regarder des videos de skateurs pro ou amateurs, des videos qui reussisent au moins à recreer la sensation de rapidité, de legerté et de danger et la dynamique de ce sport.

 

Apparement un docu existe déja sur ce groupe de skateurs mythique qui a l'air de mieux retranscrire l'histoire de ce sport: Dogtown and Z-Boys.

Narré par Sean Penn, le DVD est sous titré français.

 

Site Officiel

Trailer

Link to comment
Share on other sites

  • 5 years later...

bien aimé aussi. Une petite histoire simple, avec effectivement des portraits un peu stéréotypés mais néanmoins on s'emmerde pas et par contre personne ne remporte la part belle à la fin. On se tape la vie de quelques jeunes au début du skate et du business. Une petite tranche de vie très sympathique.

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...