Jump to content

Vital - Shinya Tsukamoto (2004)


Steve
 Share

Recommended Posts

Je ne suis pas sûr que ça ait sa place en Bis, mais bon les modos s'occuperont de la transmutation si besoin est.

 

De Tsukamoto, je n'avais vu que Tetsuo (le premier) et un autre (je ne sais plus si c'est Tokyo Fist ou Bullet Ballet). Ca doit faire plus de 5 ans, et j'étais sûrement pas assez mûr pour apprécier, et je n'ai jamais tenté ni de les revoir par la suite, ni de poursuivre la carrière du cinéaste. C'est donc avec appréhension mais curiosité que je suis rentré dans la salle qui projetait "Vital", son avant-dernier film.

 

Après un tragique accident qui lui a enlevé sa fiancée, Hiroshi Takagi a perdu la mémoire. Il décide de reprendre ses études de médecine à la surprise de tous. C'est ainsi qu'il se retrouve confronté au corps de son amie sur la table de dissection.

 

Alors déjà ça m'a paru plus propre que ce que j'avais vu du réalisateur (ça n'a aucune connotation positive ou négative hein), mais ça m'a paru tout aussi intense. Je vais avoir besoin de temps et de le revoir sûrement pour explorer un peu plus les pistes du film, mais ce fut une expérience assez extraordinaire en ce qui me concerne. L'histoire d'amour post-mortem m'a beaucoup touché par son originalité, l'idée de continuer à vivre une relation qui déjà alors passait par le charnel pour atteindre quelque chose de plus spirituel (ici donc Hiroshi en disséquant Ryoko espère y retrouver son âme, sa conscience et s'y reconnecter), on touche presque à la nécrophilie. C'est assez dense, je suis sûr qu'il y a différentes façons d'interpréter le film et la passion d'Hiroshi. Bref un film forcément troublant, mais en plus brillamment photographié et mis en scène. Un de mes coups de coeur pour le moment. Je vais essayer de m'interesser à Tsukamoto de plus près désormais.

 

Link to comment
Share on other sites

Je n'ai pas aimé les passages de danse, qui je trouve s'intègrent mal dans le métrage, et dont la photo m'a déplu. C'est dommage parce que par ailleurs c'est tout bon.

 

Movierev, si tu veux continuer dans la filmo de Tsukamoto, je te conseille A Snake of June, histoire de te rapprocher de ses oeuvres formellemnt plus agressives, tout en gardant une partie de la délicatesse de Vital.

Link to comment
Share on other sites

Je n'ai pas aimé les passages de danse, qui je trouve s'intègrent mal dans le métrage, et dont la photo m'a déplu. C'est dommage parce que par ailleurs c'est tout bon.

 

Movierev, si tu veux continuer dans la filmo de Tsukamoto, je te conseille A Snake of June, histoire de te rapprocher de ses oeuvres formellemnt plus agressives, tout en gardant une partie de la délicatesse de Vital.

 

Les scènes de danse sont le seul truc dont je me souviens positivement de Vital.

Ca et les séquences avec des cheminées et une bande sonore qui allait bien avec.

 

Le reste était beaucoup trop ZZZZZZZzzzzzzzzzzz à mes yeux.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 years later...

C'est très beau, c'est d'une grande sensibilité, mais c'est aussi un peu longuet.

Je crois que je ne l'ai pas regardé avec un bon état d'esprit, j'avais vraiment envie de barbaque et de bruits de barres métalliques s'entrechoquant avec violence, du coup je vais le laisser reposer pour me le refaire pépère dans un contexte plus propice.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...