Jump to content

Quand je m'instruis tout en me distrayant, qu'écoute-je ?


tubbytoast
 Share

Recommended Posts

  • Replies 1.5k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

pas forcément cohérent entre la 1ere et la seconde partie, (une face industriel/punk démentielle avec le plus grand titre de tous les temps, SLOGUN, l'autre face plus orientée electro/dance) mais de loin ce que je préfère de cette bande de (vrais) malades.

Link to comment
Share on other sites

 

Cet album peut être considéré comme l'aboutissement (momentané ?) du travail de Billy Corgan, cerveau fécond mais torturé des Smashing Pumpkins. Il rassemble dans plus d'une heure de musique tout ce qui obsède le chanteur guitariste, en commençant par cette passion maniaque pour les sonorités rêches, dans "Silverfuck", et les tambours tonitruants de "Greek USA". Pourtant, il combine cette approche franche et directe avec une suavité presque schizophrénique, le déroutant balayage de cordes de "Disarm" révèlant une composante centrale du personnage. Il n'est donc pas surprenant de le voir accouplé, dans cette entreprise ambitieuse et magistralement menée qu'est Siamese Dream, avec le producteur en vue du moment, ce Butch Vig qui signa le Nevermind de Nirvana. Treize plages où Corgan va sangloter et rugir sur des thèmes rarement gais, mais porteurs d'une force émotionnelle rare. Les chansons fragiles comme "Sona" sont tout aussi touchantes que les "Quiet" (!) plus extrêmes.

Link to comment
Share on other sites

 

She Wants Revenge - She Wants Revenge

 

Très bon album, dans la veine des groupes qui reprennent Joy D., mais les influences semblent mieux maitrisées et disparaissent un peu au fil des chansons pour présenter un groupe franchement intéressant.

Link to comment
Share on other sites

 

Le groupe français qui enchaine les tubes ElectroDisco à la fin des seventies. Je pensais qu'ils étaient complètement oubliés, ben non, en 2004 ils ont fait un concert devant plus de 70000 personnes en Ukraine et ils enchainent régulièrement des salles de 5 à 10000 personnes en Russie ou ils sont adulés semble-t-il. Excellent en tout cas, proche de Yellow Magic Orchestra, de l'electro discoïsant plein de sons vintages.

Link to comment
Share on other sites

 

Une vraie bombe. Bon j'étais fan des deux albums d'avant, mais celui-là c'est encore plus le top. Toujours aussi bien produit, et rempli de paroles du genre "drôle tellement c'est vrai" comme d'habitude.

Link to comment
Share on other sites

The Streets, en entendant tout les éloges j'ai écouté et même plusieurs fois, j'ai pas aimé du tout du tout.

Mais alors pas du tout du tout hein !!!!

 

Beaucoup de mal avec son accent en plus

Link to comment
Share on other sites

 

Ouh la la, je suis tombé dessus sur un radioblog, j'ai pas pu lacher jusqu'à la dernière note de l'album. C'est juste ... autre quoi Enfin on voit bien que ça cible dans les très très jeunes pouffinettes qui ont trop honte d'écouter Lorie sinon, mais quand même, je reste . L'intro, "La boulette", et surtout "Confessions nocturnes" c'est du lourd !

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share


×
×
  • Create New...