Jump to content

Les anges exterminateurs - Jean Claude Brisseau 2006


tromatoxic
 Share

Recommended Posts

Sortie le 13 septembre prochain du nouveau film de Brisseau que j'ai pu découvrir soir en avant première au Métropole de Lille , suivi d'un débat avec Brisseau lui même et sa jeune actrice Lise Bellynck.

 

Beaucoup de choses à dire tant cette séance m'a sorti par les trous de nez...

 

Spoilers possibles

 

Le film lui même : l'histoire est simple, c'est celle de son procés, tel qu'il aurait du être...

Un réalisateur fait passer divers auditions à deux jeunes filles en leur demandant d'exposer leurs fantasmes et de se toucher. Il en recrute 3 à qui il fait miroiter un rôle, avant que cela ne se retourne contre lui.

 

Sur la forme, le film est très moyen. Images ternes, peu de décors différents, une mise en scène lente et redondondante qui ressemble à celle, assez télévisée, des "choses secrètes".

Brisseau a souhaité faire "un mélange des genres", râté, entre des scènes qu'il estime comiques (le fille qui glisse en faisant un strip tease???) et d'autres surrealistes (le surrealisme selon brisseau est de rajouter une symbolique à deux balles avec apparition de fantômes et d'anges, et reprises d'extraits sonores de l'"orphée" de Cocteau...)

 

Le reste du film est constitué de scènes de cul, qui sont les seules à sauver. Brisseau va d'ailleurs beaucoup plus loin que dans ses derniers films sur le plan érotique et à mon avis le film sera interdit aux moins de 16 ans.

 

J'arrive à ce qui fâche encore plus...

Le fond du film est AHURISSANT.

Dans la salle, visiblement très peu de spectateurs étaient au courant de son procès et ne lui ont posé que des questions lambdas très secondaires.

Or chaque seconde du film transpire des rancoeurs de sa condamanation!

Et le Monsieur Brisseau ne veut absolument pas que l'on en parle. Quand j'ai commencé à lui poser la question, il m'a interrompu pour passer à la personne suivante!!!

D'ailleurs il a déclaré qu'il refusait toute promo télé pour ce film, au motif qu'il ne voulait pas que soient abordées les questions qui fâchent!!!!

(C'est sur qu'en venant présenter le film à Lille, il espérait tomber sur un public de blaireaux finis...)

Or, le problème est que le film est indissociable de son procès!!!

 

Et ce qui fâche, tout en fascinant en même temps, c'est que tout son film n'a qu'un seul but : présenter Brisseau comme une pauvre victime des jeunes filles à qui il a demandé de se masturber dans 36 essais sans rôle à la clé!!

Il était trop naïf, il n'a rien fait, et n'aurait été que manipulé par ces jeunes filles de 18 ans et quelques, lui le vieux roublard qui a mis à poil Vanessa Paradis et consorts.... Je me marre!!

Et j'imagine la tête des juges et des parties civiles qui vont avoir une crise cardiaque en voyant ce brûlot!! Super glauque, infect... mais finalement assez jouissif et couillu....

Je n'ai pas le souvenir d'avoir vu un film aussi nombriliste, même si selon Brisseau le film ne s'inspirerait de son vécu qu'à hauteur de 15 % (Sic!!!).

 

Bref un foutage de gueule total, confirmé par le débat après le film où Brisseau n'a pas eu les couilles de reconnaître que son film n'avait qu'un seul but : exprimer toutes les rancoeurs de son procès et le refaire comme il aurait voulu qu'il soit.

Cette hypochrisie très agaçante était confirmée par son attitude lors des débats, à ne parler que de ce qui allait dans son sens et à couper la parole à tout le monde, y compris à la jolie Lyse bellynck qui n'a pas pu placer un mot vu qu'il répondait à sa place... Dommage pour elle, puisqu'elle était aussi coproductrice sur le film et avait l'air d'avoir des choses plus intelligentes que lui à raconter... En tout cas, c'était aussi troublant de voir cette jeune actrice en chair et en os, un brin timide, affronter le regard de ses spectateurs quelques minutes après s'être montrée sur un écran géant, une boule de verre enfoncée dans sa jolie chatte blonde...

Link to comment
Share on other sites

Et beh, je découvre que le petit père avait fait un film de son histoire

 

A la rigueur c'est marrant pour lui d'essayer de ce sauver par le media cinématographique, c'est juste pathétique pour les filles qui ont porté plaintes (pour peux que leurs histoires soit vrais ... En fait je sais pas si un jugement à été rendu ?)

Link to comment
Share on other sites

Si, y'a eu un jugement.

 

Fouille du côté du Nandré, il y a eu un thread à ce sujet qui a peut-être échappé au Grand Bug.

 

Je savais qu'il était en procès, mais pas que le verdict avait été rendu, donc il est coupable, donc son film pue du cul

Link to comment
Share on other sites

Choses Secrètes m'avait profondément ennuyé, et même horripilé avec déjà une démarche discutable (et un sens de l'érotisme assez gagne-petit voire ridicule). J'étais sorti du film en ayant l'impression d'un spectacle pour vieil erotomane masqué sous un produit arty.

 

Vu ce qui s'en est suivi et son nouveau film qui arrive, je n'ai plus trop envie de suivre la carrière de ce cinéaste qui a pourtant donné de belles oeuvres (Céline, que j'aime beaucoup, voire De bruit ou de Fureur, anticiant très largement sur les évenements qui viennent de se dérouler ces dernères années dans les banlieues).

Link to comment
Share on other sites

Chef d'oeuvre. Le meilleur film de la quinzaine!

 

 

Au fait le verdict a bien été rendu, mais ce qui n'a pas été dit c'est les juges n'ont pas eu les couilles de visionner "Choses secrètes" ni même d'interroger les actrices du film (elle est belle la justice!).

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...