Jump to content

The Fall - Tarsem Singh (2006)


Cyril

Recommended Posts

Ouh la, 2006, et c'est pas encore sorti ? Ca va etre direct to video alors ?

J'avais bien aime The Cell, et j'ai meme pas honte.

 

Nan nan ça vas sortir en salle, SND ne sait toujours pas par contre (et on a failli l'avoir pour l'étrange festival Lyon, dont la prog sera rendu publique aujourd'hui ou demain)

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...
  • 3 months later...
  • 1 month later...

Heu ouais c'est bien particulier. J'ai vraiment pas deteste, mais c'est clairement un film qu'il va me falloir du temps et quelques visions supplementaires pour pouvoir le digerer. La mise en place du concept du film est en fait assez floue dans la premiere demi-heure, avant que le spectateur ne s'y abandonne totalement. Meme si le resultat ressemble a un mix improbable entre le Magicien d'Oz, Princess Bride, Pan's Labyrinth, la trilogie Qatsi, et du Terry Gilliam, "The Fall" arrive dans les toutes dernieres minutes a depasser un peu toutes ces references et conquerir le coeur. Ceci dit, Tarsem limite tres largement son audience (le conte est surement trop long et enfantin pour un public adulte, et trop cruel, mature et exigeant pour etre vraiment destine aux plus jeunes). On peut comprendre la difficulte pour monter le projet, tout comme il est impossible de ne pas etre admiratif devant sa perseverance et son investissement (pendant 4 ans en production et dans pres de 30 pays differents - l'espace de juste un plan de 5 secondes parfois - c'est le cas de Prague ). Le film est juste absolument splendide visuellement, c'est le moins qu'on puisse dire, et ca rattrape largement les carences dramatiques ainsi que l'interpretation digne d'un spectacle de fin d'annee a l'ecole primaire.

 

Vu sur le zone 1. Je suis curieux de le revoir avec le commentaire audio dispo sur le DVD.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

 

J'avais relativement confiance en Singh pour une histoire pareille, quite à ce que la structure soit quelque peu semblable à celle The Cell (réalité/imaginaire) : tout comme la petite héroïne, on attend avec impatience une nouvelle partie de l'histoire, en fait inventée au fur et à mesure sous un prétexte assez peu moral...

L'histoire de chacun se brouille et se confond dans ce conte merveilleux à la structure éclatée : en ce qui concerne toutes ses scènes là, c'est clairement ce que j'attendais en terme d'Heroic Fantasy depuis longtemps. Singh préfére s'abandonner à la beauté du monde qui est à sa portée (suivant la logique d'un Baraka ou comme dit plus haut, de la trilogie Qatsi) plutôt que d'aller tripatouiller sur les ordis derniers cris : noble tâche, puisque le résultat est splendide de bout en bout.

 

L'intro au ralenti est foudroyante de beauté, il y a un peu de stop motion évoquant les travaux des frères Quays et surtout, un surprenant montage en fin de bobine, incroyable hommage au métier de cascadeur.

L'on voyage alors au pays des montagnes immortelles, des amants maudits ; l'on traverse l'océan à dos d'éléphant, l'on croise des surhommes surgissant des arbres, l'on se perd dans des labyrinthes sans fins...

Le plus beau film de l'année avec Wall-E en ce qui me concerne.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
et surtout, un surprenant montage en fin de bobine, incroyable hommage au métier de cascadeur.

 

Que l'on doit à Frederic Temps, directeur de L'étrange Festival Paris, d'ailleurs une grande partie des effets numérique du film sont français (Dubois)

 

Sinon le film est effectivement assez sublime, j'aimerais bien voir ça sur une toile de cinéma tiens dit donc (même si avec mon installation on s'en rapproche déjà pas mal)

 

En tout cas la narration "par petit bout" est une des grandes forces du film, j'avais tendance à dire du film qu'il était une sorte de "The Holy Mountain" moderne au vu du trailer, en fait a part reprendre des images sublimes et travaillé il n'y a pas vraiment d'affiliation.

 

J'ai vu le film en plusieurs fois (c'était jamais le bon moment) du coup j'ai peut être perdu en intensité dramatique (qui a pourtant fonctionner), à revoir dans un petit moment pour une évaluation pour correct.

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...