Jump to content

Tales from the crypt - 1989...1996


Jeremie

Recommended Posts

Ptit tour d'horizon par saison de la fameuse série

Me souviens encore de ces soirées où on me dégageait de la tv après l'intervention du Cryptkeeper, me laissant rêvasser sur l'épisode à partir des fameux couvertures Pulp.

Constatation : La saison 3, 4 et 5 sont disponibles en France (1 épisode en moins pour la 3, deux pour la 4 et 1 pour la 5), les deux dernières sont, elles, complètement inédites chez nous, même à la tv.

 

Elles sont toutes sorties aux States, St français compris, sauf pour la 6 et la 7, qui ont des St anglais (inédits chez nous, donc forcèment).

 

Saison 1

 

Le bourreau en mal d'exécuter (Walter Hill)

 

Nuit de Noël pour femme adultère (Robert Zemeckis) : Un classique. Une hystérique vient de buter son mari alors qu'un père noël psychopathe (Larry Drake) rode dans le coin. Avec un ton ironico-horrifique typique.

 

Ulric et les neuf vies du chat (Richard Donner)

 

Beauté meurtrière

 

L'amour parfait (Tom Holland) : Juste le souvenir de Amanda Plummer et de sa jolie hache.

 

La collection (Mary Lambert)

 

Saison 2

 

 

La prophétie

 

L'échange (Arnold Schwarzenegger )

 

Cartes à double tranchants (Walter Hill)

 

Jusqu'à ce que la mort... (Chris Walas)

 

A l'amour, à la mort : Roh putain l'angoisse ! Souvenir d'une ambiance moite et malsaine, mais où il ne se passait rien avec un dernier tiers tétanisant. Me demande ce que ça vaut à la seconde vision.

 

La chose de la tombe (Fred Dekker)

 

Le sacrifice : Il y a bien Michael Ironside, mais ce chantage plus policier que horrifique m'avait laissé complètement froid. Le genre d'épisode à virer !

 

Hurlement nocturne

 

Le triangle à quatre côtés (Tom Holland)

 

Le pantin et le ventriloque (Richard Donner)

 

Transformation

 

Les pieds du cadavre

 

Ma femme est un monstre : Les dessins d'un gentil looser prennent vie... Le concept est fun, bien traité, bien que ce soit dans l'esprit de House dans mes souvenirs, limite grand public quoi. Mais ça vaut le détour...

 

L'enterrée vivante (Kevin Yagher)

 

Curiosité fatale

 

Terreur en direct => REC avant l'heure ?

 

Les siamois

 

Le secret : Un orphelin est adopté par des vampires,Là encore, la noirceur est un peu évacuée, et ça avance tranquilou sans trop de heurts.Larry Drake (encore !) est sympa en majordome et la chute...humm

 

Saison 3

 

Un amour éternel : Relecture bien connue du mythe du philtre d'amour qui fait tout dérapé, avec le jeune premier Andrew McCarthy et Mariel "je montre mes seins" Hemingway. De la comédie, mais la chute fait bien mal

 

Le canyon de la mort : Kyle MacLachlan dans un rôle de bad guy ça change un peu...et le scénario est d'une cruauté Puissant

 

Le piège (Michael J.Fox) : Une grosse comédie noire...et jusqu'au bout. Et ça fait carrément tâche quand même

 

Abra Cadavra (Stephen Hopkins) : Oulà c'est du lourd Une vengeance entre deux frangins travaillant à la morgue : l'un d'eux se retrouve plongé en catalepsie et suit un véritable parcours du combattant. Et ça fonctionne foutrement bien !

 

Tête d'affiche : Un gros looser (Jon Lovitz !) décide de prendre sa revanche sur la vie et d'assassiner son rival. C'est drôle et grinçant, mais le cliffangher fait franchement froid dans le dos !

 

La perle noire (Tobe Hooper) : Un truc bien poisseux avec la Whoopie dans un rôle sérieux ! Un peu de gore, ambiance vaudou-isante efficace, un peu de cul...mais la fin est assez convenue quand même.

 

Le vampire récalcitrant : Malcolm McDowell en vampire sympa qui préfère sucer le sang des vilains et qui affronte Michael Berryman en chasseurs de vampires Et ben c'est drôlement sympa !

 

La peinture au sang : Tim Roth fronce les sourcils en peintre assassin pour ce qu'on peut considérer comme un gros morceau de la saison ! Très glauque, sans concession et cette fin

 

Des pompes très funèbres : Imaginez un peu Les Goonies (on retrouve même Data/Demi-lune !!) qui vont faire les cons dans une morgue dirigée par un croquemort félé de la carafe c'était bien...

 

En faire son deuil (Manny Coto) : Les mésaventures d'un journaliste fouineur alors que des clochards tombent comme des mouches. C'est un peu fadasse...jusqu'à la dernière partie, grand guignolesque à souhait.

 

Le sacre de la tronçonneuse (Russell Mulcahy) : Brion James en bucheron ouf malade Encore une histoire d'adultère en mousse certes, mais ça claque bien.

 

Dernière limite (Walter Hill) : C'est nul à chier ! Un thriller policier tout mou et prévisible. TU SORS !

 

A en perdre la tête : Toujours une histoire de cocu...le ton y est léger, et la chute est plus marrante que réellement flippante. Hautement dispensable quand même.

 

Yellow (Robert Zemeckis) : Putain une histoire en pleine seconde guerre mondiale avec Kirk Douglas, Lance Henriksen et Dan Aykroyd !!! Et c'est inédit chez nous

 

La suite pour bientôt

Edited by Guest
Link to comment
Share on other sites

Saison 4

 

Cœur saignant en papillote (Tom Hanks ) : Treat Williams joue les gigolos meurtriers, assassinant de vieilles veuves à tour de bras pour récupérer leur héritage. Bigrement ennuyeux et prévisible, mais des maquillages horrifiques de grande qualité...il faudra attendre la toute fin pour en profiter.

 

À mourir de rire : Un playboy odieux voit ses amis scientifiques lui reserver un bien triste sort : ça ne vole pas bien haut mais c'est rudement efficace. Mordant.

 

Le tatouage (de William Friedkin !) : Des personnages antipathiques à souhait, un récit glauque et cruel (dans le milieu du rock), du fantastique vénéneux. Bienvenu chez Friedkin donc...et c'est rudement pas mal.

 

Séance : Une histoire de chantage/tromperie typique. A vrai dire, je m'en souviens plus.

 

Qu'est ce que tu mijotes ? : Des restaurateurs s'adonnent au cannibalisme suite à un "accident". Pas foncièrement renversant, mais assez marrant. Avec Christopher Reeve et Meatloaf qui se fait trancher la bedaine

 

La dernière émission (Peter Medak) : L'archétype de l'épisode parfait ! Un casting qui envoit du bois (David Warner, Twiggy, Robert Patrick et Zelda Rubenstein !) et un joli dosage entre terreur et humour noir. Cte gamine masquée

 

Le concours (Stephen Hopkins) : Avec Mimi Rogers et Jennifer Rubin Un bien bon ressucé féminin de l'épisode Tête d'affiche à la chute effroyable

 

Shodown (Richard Donner) : INEDIT. Un Western fantastique en plus

 

King of the road (Tom Holland) : INEDIT et avec Brad Pitt. Du coup là, je m'en tape un peu la branche

 

A la place du mort (John Frankenheimer) : Ambiance bien pesante pour ce huis clos dans une bibliothèque une nuit pas comme les autres. Et ça marche bien...

 

Dédoublement de personnalité(Joel Silver) : Un Joe Pesci décontracté pour une historie plus cocasse que horrifique de jumelles louches. Pas mal en tout cas.

 

Allez vous faire pendre (Kevin Yagher) : Encore une histoire de poupée ventriloque !! Et elle a joli look en plus Bien emballé mais peu transcendant.

 

Concerto pour un loup-garou : Un récit lycantropesque qui change un peu de ceux qu'on se coltine d'habitude. Et il y a une très très bonne chute

 

Curiosité chatiée : Deux couples de vieux bataillent sec pour l'acquisition de plantes magiques aussi efficace qu'une fontaine de jouvance. Pas mauvais certes (ça reste original) mais pas un grand souvenir. Trop de vieux qui gueulent...

 

Saison 5

 

Mort d'un pigeon voyageur : Oh putain comme il est bien celui-là ! Un arnaqueur se retrouve pris au piège d'une famille de rednecks degeulasses ça commence par une scène de cul, ça continue avec quelques plans gores ben sentis et Tim Curry est mutiplié par 3 !!! Absolument géant.

 

Qui sème le vent (Kyle MacLachlan) : Mouais bon bof. Patsy Kensit est top sex et c'est tout. Jolie chute, mais on s'en fout.

 

Objectif meurtre : Un gros morceau bien saignant ! Un trio d'acteurs formidabeules (Roger Daltrey, Lisette Anthony supra sex et Steve Buschemi !) mais surtout, qu'est ce que c'est cradingue Une histoire de virus et de rivalité amoureuse entre deux photographes de guerre, fallait le trouver ça !

 

Soifs de pensées : Très bon celui-là aussi. L'histoire est pas transcendante (du cul adultère) mais Joan Chen est toute mimi et Ernie "Ghostbusters" Hudson est vraiment flippant : le cadre prime aussi, à savoir un cirque de freaks bien glauque comme il faut.

 

Des frères très soudés (Russell Mulcahy) : Bel enchaînement donc ! Un conte bien malsain autour de deux frères siphonnés (Brad Dourif et Bill Paxton !) et ça saigne bien dans mes souvenirs. C'est bon tout ça !

 

Deux pour le prix d'une : Avec Traci Lords qui se fait hélas buter dès le début Un mec découpe sa femme en tranche et se l'a trimballe...mais un fouineur décide de lui rendre son trajet en train moins aisé que prévu. Spa mal.

 

La maison de l'horreur (Bob Gale) : INEDIT et c'est bien con car c'est très bien ! Meredith Salinger accompagne des teens salopiauts venus mater leurs bizutés dans un manoir louche. Très bon souvenir.

 

Illusions perdues : Un magicien fourbu vole les secrets d'un confrère, avant d'en faire malheureusement les frais. Chouette ambiance début de siècle, et le tandem Billy Zane/Martin Sheen s'en tire bien.

 

La momie qui ne voulait pas mourir : De la comédie d'horreur bien E.C Comics, et qui revisite le mythe de la momie de manière jubilatoire. On y croise Jeffrey Jones et Anthony Michael Hall.

 

Quant vint l'aurore : A éviter ! Il y a peut être une certaine ambiance et même une tension sexuelle palpable, mais le twist tout pourri qui repique tout à De Palma, non merci.

 

Les feux de l'enfer : Lou Diamond Phillips et Priscilla Presley réunis pour un épisode sans un gramme d'horreur. Pourtant, ça se laisse suivre. Du thriller sympa.

 

L'heure des comptes : Du vaudou et Clancy Brown ça devrait suffire comme arguments ? Et ben non. Bof bof dans mes souvenirs.

 

Jusqu'à ce que la mort nous sépare : Une structure originale pour une histoire de cul et de gangsters absolument pas horrifique. En plus y'a John Stamos

 

Suite et fin demain

Link to comment
Share on other sites

J'ai précisé au début de mon premier post

A quelques épisodes près, le coffret d'Opening/dvd kiosques proposent la saison 3, 4 et 5...et deux épisodes de la saison 6 !!

Donc pour le reste, c'est coffret ricain ! La présence de ST anglais pour les saisons 6 et 7 sont à vérifier par contre

Link to comment
Share on other sites

Saison 6

 

Une punition à la hauteur du crime (Russell Mulcahy) : Cette folle de Catherine O'Hara vit un enfer malgré elle dans un tribunal kafkaïens aux méthodes plus que moyen-âgeuses. Vraiment très bien

 

Only Skin Deep (William Malone)

 

Whirlpool

 

Whirlpool (Mick Garris)

 

Amitié d'opération

 

Une vengeance folle

 

Le pot de vin (avec Terry O'Quinn, Kimberly Williams et Benicio Del Toro !)

 

Le combat des femmes (John Harrison)

 

L'assassin

 

Escaliers maudits (Stephen Hopkins)

 

In the groove (Vincent Spano)

 

Surprise Party

 

Doctor of horror

 

Comes the dawn

 

Chair peinture : une vengeance de garce assez rigolote, et qui ne ressemble en fait pas du tout à La peinture au sang contrairement aux apparences. La verve E.C Comics à pleins tubes !

 

Vivant après la mort (Robert Zemeckis) avec Humphrey Bogart, John Lithgow, Isabella Rossellini, Sherilyn Fenn, et Alfred Hitchcock

 

Saison 7

 

Fatal Caper (Bob Hoskins)

 

Last respects (Freddie Francis)

 

A Slight Case of Murder (Brian Helgeland)

 

Escape

 

Horror in the night (Russell Mulcahy)

 

Cold War (avec Ewan McGregor !)

 

The kidnapper

 

Report from the grave (William Malone)

 

Smoke Wrings

 

About face

 

Confession

 

Ear today...Gone tomorrow

 

The third pig (un épisode animé !!)

 

Bon bref y'a encore un paquet à voir

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...