Jump to content

Pandemonium - Eidos - 1996/1997


Jeremie

Recommended Posts

 

Une licence qui ne volera pas bien haut, mais qui sort de l'ordinaire, c'est évident.

 

De la plate-forme bien barrée qui nous balade dans un univers faisant aussi bien de l'oeil à Terry Pratchett qu'à la Fantasy sucrée : la sexy Nikki et son comparse le fou s'embarquent dans des niveaux gigantesques, qui sentent bon les plaines enchanteresses et les palais magiques. Totalement séduisant, Pandemonium propose d'incarner le bouffon ou la belle, mais aussi de se transformer régulièrement, dès que l'on passe les frontières d'un portail magique.

 

J'ai le souvenir de plateaux originaux et bien délires (le temple du ciel avec la tempête de grenouilles), et d'une ambiance sonore vraiment fun. J'ai moins de souvenir du 2, si ce n'est qu'il était aussi bien, et tout aussi psychédélique ; car oui justement, Pandemonium est hautement psyché...et c'est pour ça qu'on l'aime

 

J'aimerais retenter l'expérience, mais j'ai peur de perdre deux yeux et un cerveau

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...