Jump to content

Trick or Treat - Charles Martin Smith - 1986


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

STROP BIEEEEEEEEEEN

 

Première réalisation de Charles Martin Smith (et c'était avant Air Bud, donc forcément, c'était mieux ) qui surfe un peu sur la vague EvilSpeak/Fear No Evil.

C'est à dire du Teen Satanism façon Pulp 80's avec pleins de détails qui ne trompent pas (c'est l'ère des walkmans et on se déguise en Madonna et Rambo, promesses tenues) et beaucoup beaucoup de hard rock en plus

 

Gothique rockeur tendance freak, Eddie se fait tabasser et humilier 10 fois par jour à l'école. Et quand on est amoureux de la plus belle fille du coin et que son seul ami est un nerd, ça n'aide pas

Sa seule raison de vivre ? Sammy Curr, un chanteur de Hard Rock qui vient alors de clamser dans les flammes de sa baraque...

Bien que détruit à jamais, le jeune garçon se voit offir un vinyl du dernier album de la star. Mais celui-ci a des pouvoirs plutôt spéciaux...

 

Aux opus satano-imberbes cités plus haut, on citera également des titres comme Hard Rock Zombies, Black Roses, Dungeonmaster...pas trop Z quand même ce Trick or Treat, enchainant avec conviction les effets visuels démentiels tout à fait dans le ton de l'époque (éclairs à foison, monstre libidineux en plastoc, éclairages flashy...). La mise en scène rythmée de Smith fait des merveilles, c'est jouissif mais jamais gore (hélas pour certains), la b.o pulse bien, bref un vrai régal.

En plus on croise Gene Simmons et Ozzy Osbourne (dans de petits rôles)

 

Coming soon at Corsican Peter's

Link to comment
Share on other sites

  • 4 years later...

je rejoins complètement Jeremie, ce Trick or Treat mériterait amplement une plus grande reconnaissance parce que c'est une excellente série B qui transpire à mort les années 80.

 

certes, le méchant hardos qui joue les croque-mitaines pourra prêter à sourire tant il semble décalé 30 ans plus tard, même si l'acteur s'en tire plutôt bien, mais pour le reste c'est du tout bon : travail sonore bien foutu pour les interventions de l'album maléfique, effets spéciaux au poil (toute la panolie de l'époque y passe, du latex aux éclairs bleus en passant par les écrans de télé et la brume verte ) et ambiance de folie entre rivalités lycéennes, fantastique et glam métal.

il y a des bons films et puis il y a ceux où un métalleux fait exploser son public en lui balançant des éclairs depuis sa guitare électrique en plein solo.

 

à noter que le titre choisi est plutôt étrange puisque la fête d'halloween tient une place assez mineure dans le film et surtout la traditionnelle collecte de confiseries est tout juste évoquée le temps d'une scène anecdotique.

 

sinon j'ai découvert les noms de simmons et osbourne au générique sans trop comprendre quels 3e rôles ils avaient bien pu incarner

 

 

quelques zolies zaffiches:

 

 

 

 

 

 

 

et la plus belle de toutes :

 

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...