Jump to content

Elfen lied - série d'anime tv - 2004


riton
 Share

Recommended Posts

Elfen Lied, série TV d'animation en 13 épisodes, Japon, 2004, studio Genco. Alors en gros, y'a des "diclonius", c'est à dire de très jeunes filles cornues, et vu qu'elles sont assez dangereuses, elles sont enfermées dans un laboratoire scientifique un peu "secret défense". Evidemment, y'en a une qui s'échappe et elle trouve refuge dans une grande maison habitée par un garçon et aussi un peu sa cousine. Disons que l'anime se partage en deux parties assez distinctes : - une partie shôjo assez casse-pieds, avec un type au milieu d'une quatité de minettes sans cesse grandissante, humour, émotion, voyez le genre, quoi. Pas original pour un sou et franchement pas le haut du panier meme pour les amateurs. Passons... - La partie "diclonius", et là c'est un peu autre chose. Je n'ai Jamais vu un truc comme ça pour la télé. C'est d'une brutalité et d'une cruauté hallucinantes. D'abord c'est gore ; bon, on avait déjà vu avec Berserk par exemple. Sauf qu'ici, c'est des jeunes (et meme des petites) filles qui tuent hommes, femmes, enfants (si, si..), moult détails graphiques à l'appui. Les scientifiques ne sont pas en reste, dépeints comme des ordures humiliant et torturant leurs jeunes cobayes. Le ton général est d'une noirceur rare, hélas un peu atténué par une fin qui ne respecte pas vraiment le pessimisme du début. Un des gros défaut de l'oeuvre est son délayage excessif. L'animé tiendrait dans 8-9 épisodes tranquille. Mais pour assurer les 13 épisodes règlementaires, on a ralongé la sauce. Du coup, certains passages sont loooongs et n'apportent rien à l'affaire sinon du temps de diffusion. Techniquement, ça tient bien la route, le score est agréable, et le générique très "inspiré" par Klimt fait bien classe. A noter que lors de sa diffusion sur AT-X, l'image est en 1.33, alors que le format sur les dvd est un genre de 1.77. Les dvd sont donc recadrés, et c'est vraiment pas un progrès. Assurément pour public averti : [img]http://img.photobucket.com/albums/v191/riton/elfenlied/elfenlied2.jpg[/img] [img]http://img.photobucket.com/albums/v191/riton/elfenlied/elfenlied1.jpg[/img]
Link to comment
Share on other sites

Du même avis :) . Les sentiments pas mal neuneu sont recouverts comme il faut par le gore et certains aspects sans concession de l'histoire (je suis super vague pour eviter de spoiler : [color=white]la pédophilie entre autre [/color]) et j'ai trouvé la fin baclé aussi mais ca reste une des meilleurs découvertes manga/anime de cette année.
Link to comment
Share on other sites

  • 10 years later...

dernièrement je me suis dit que ça faisait bien longtemps que je n'avais pas maté un anime gorasse et que depuis Kawajiri l'eau avait dû couler sous les ponts.

en survolant rapidement internet, les recommandations semblaient converger vers cet Elfen Lied. j'ai été particulièrement sensible à l'argumentation d'un jeune internaute qui résumait la chose ainsi : "GORE, CU et PSYKOLOGYK". il fallait que je me fasse ma propre opinion.

 

- gore : il est vrai que pour de la télé, ça n'y va pas avec le dos de la cuillère . le premier épisode consiste à voir une jeune fille masquée démembrer avec ses gogo-gadgeto-bras invisibles des grappes de sbires dans un bunker hi-tech, façon tetsuo de mauvais poil. le souci c'est que les passages gores se font de plus en plus rares au fil des épisodes et qu'ils se ressemblent terriblement. on n'est pas vraiment dans le slasher inventif.

 

- cu : je ne sais pas, je crois que j'ai passé l'âge de m'émouvoir devant des femmes enfants topless avec les cheveux roses et des oreilles de chat (ils s'évertuent à appeler ça des "cornes" mais on ne me la fait pas) qui font pipi en miaulant. je dois être trop vieux et pas assez dégueulasse

 

- psykologyk : l'animation japonaise a décidément du mal à se remettre du tsunami evangelion. tous les personnages cumulent des traumatismes d'enfance parfois accompagnés d'amnésie ou de schyzophrénie qui s'entre-mêlent dans un fatras branletto-freudien totalement gratuit, quand ils ne se comportent pas comme des gamins autistes de 4 ans. et comme dans evangelion, tout cela, ainsi que les pistes de complot, de symbolique, etc ne débouchent sur rien du tout.

 

sinon il faut quand même retenir un joli générique avec une très belle musique (un peu trop resservie) sur fond de décalques de klimt, là aussi parfaitement gratuites.

 

en conclusion, comme dit plus haut, 13 épisodes pour ça c'est beaucoup trop long et cette blagounette d'internet résume assez bien mon sentiment

 

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...