Jump to content

12 rounds - Renny "nordic god" Harlin - 2009


Basculo Cui Cui
 Share

Recommended Posts

 

When New Orleans Police Detective Danny Fisher (John Cena) stops a brilliant thief from getting away with a multimillion-dollar heist, the thief's girlfriend is accidentally killed. After escaping from prison, the criminal mastermind enacts his revenge, taunting Danny with 12 rounds of near-impossible puzzles and tasks that he must somehow complete to save the life of the woman he loves.

 

 

 

3-F6GUQo5HQ

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

le problème avec ce genre de film qui accumule les scènes d'action c'est qu'au bout d'un moment on s'emmerde. Pas d'humour, de second degré à la Commando. Action, Action, Action. Le héros traverse le film en cassant tout et bon au bout d'un moment c'est lassant surtout que ça dure 1h45.

Link to comment
Share on other sites

John Cena a quand même une sacrée tronche de cul...

 

Sinon Renny Harlin+ Le héros traverse le film en cassant tout , ça ne peut pas être mauvais.

 

Puis vu le traitement que reserve habituellement Harlin à ses têtes d'affiche, c'est même pas sur que John Cena soit le vrai héros du truc.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Fly a bien résumé le truc. C'est pas franchement qu'on s'emmerde, le film est tendu et bien rythmé, mais tellement peu original qu'on en vient à le suivre d'un oeil distrait. Un condensé des Armes Fatales, Piege de Crystal, Speed, etc. John Cena est inexpressif et difforme (faudra m'expliquer pourquoi utiliser une montagne de muscle pareille pour ne même pas balancer un plan biscoto).

Les personnages ne présentent aucun intéret, entre le terroriste d'operette, les mecs du FBI des connards de bureaucrates en costard qui comprennent rien au terrain contrairement aux flics, les hommes de terrain, les vrais, avec des grosses couilles. Heureusement, Harlin semble disposer d'un budget confortable et ça ressemble plus à une adaptation du jeu video Rampage qu'autre chose. Les mecs défoncent tout en ville pendant 2 heures. Un festival d'explosions (dont un hélico) et de tole froisée. Rien que pour ça ça se regarde.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

C'est bien beau de vouloir faire une remake de Die hard 3, mais là où McClane zigouillait des dizaines de terroristes on a juste droit à un seul méchant (d'ailleurs çà fait bizarre de voir le maire de Baltimore dans ce rôle) et son complice, et John Cena ne les tue même pas directement. Il a beau avoir plein de muscles, au final ce n'est qu'une chochotte.

Heureusement niveau explosions et destruction massive on n'est pas lésé, mais il manque le petit truc qui fait que les films des années 80 étaient bien plus fun.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • 3 months later...
  • 3 years later...

Un Sous-Die-Hard 3 (bah alors Renny, t'étais frustré ou quoi ?) filmé n'importe comment avec un John Cena qui, à défaut d'avoir pris des cours de comédie, semble avoir mangé toute une boite de dragée Fuca.

 

Et bah...voila. C'est pas forcément mauvais, mais c'est un peu le genre de film qu'on regarde en ayant envie de faire autre chose. Cela manque un peu de la Harlin's touch aussi, de ce sadisme nordique que l'on aime tant...

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...