Jump to content

Persona - Ingmar Bergman - 1966


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Bon, enfin une expérience avec Bergman tout à fait concluante ! J'avais trouvé Cris & Chuchotements horripilant puis L'heure du loup nettement plus intéressant (fantastique oblige) malgré un ennui général assez prononcé. Pour Persona, la fascination a été totale...

 

Alma est infirmière et doit prendre en charge une actrice, Elizabeth, qui s'est enfoncée dans un mutisme profond alors qu'elle jouait Electre dans la pièce éponyme. Les deux jeunes femmes partent dans une maison au bord de mer et apprennent à se connaître...du moins surtout Alma, qui fait de nombreuses confidence à la muette. Une manière de passer le temps, mais surtout de se libérer de péchés depuis trop longtemps enfoui comme cette escapade triviale sur la plage. C'est l'Être qui dialogue avec le Néant.

Se sentant trahie après la lecture d'une lettre qu'Elizabeth adressait à la chef d'Alma, la jeune femme voit son microcosme voler en éclat.

 

Lynch a tout appris de Bergman et ça se voit : Persona est un drame pur jus dans son fond, un film d'horreur dans sa forme. Bergman se plaît à jongler avec le sublime, l'épuré et le sordide, comme lorsqu'il ouvre son film dans un capharnaüm d'images invoquant l'animation, le gore, le snuff et le sexe. Plus loin même, lorsqu'Alma entre en conflit avec sa patiente, la colère de la jeune femme semble contaminer la pellicule elle-même, se brisant et explosant sans prévenir.

Et plus qu'une histoire d'amour ambiguë, l'on parle de fusion et communion, où la douceur des premiers rapprochements laisse place à un duel troublant, où l'on tape et où l'on vampirise.

Link to comment
Share on other sites

Comme tu en parles bien Jérémie !

 

Ce film me fait entrer carrément dans une autre dimension. Intrigue et mise en scène épurée et minimaliste au possible, un traitement décidement glacial, mais la caméra de Bergman s'attarde aux visages des deux actrices, à leur corps "à leur union" comme deux serpents qui se lovent l'un et l'autre. Mon Bergman préféré et un de mes films favoris.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

Très belle expérience que ce "Persona" qui a une manière bien à lui de te faire plonger en un instant dans son univers. Glacial et fascinant, il s'en dégage aussi une terrible sensualité mais aussi une grande frustration. Les actrices sont impériales.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...