Jump to content

Ekynox

Members
  • Posts

    606
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Ekynox

  1. Ouiiii ! J'avais le même âge que toi la première fois que je l'ai vu et à certains moments, j'ai vraiment senti l'anxiété me traverser (surtout dans la première moitié du film où on en apprend sur les sorcières, ainsi que la petite histoire de la petite fille coincée dans le tableau, brrrr.... ). Excellent film, que j'aime bien revisionner de temps en temps.
  2. Dernièrement le film qui m'a le plus effrayé, c'est clairement Insidious. Ça faisait vraiment longtemps que je n'avais pas ressenti pareils frissons. Sinon, je ne suis pas resté insensible à Haute-Tension (la première demi-heure surtout), Blair Witch et Ils. Plus jeune y en a eu évidemment plein, mais je soulignerais Rosemary's baby qui a vraiment bien marché sur moi (et qui fonctionne encore aujourd'hui) ainsi que certains épisodes de The Outer Limits ('90). EDIT: J'oubliais un épisode de la série Hammer house of mystery and suspense (les histoires singulières). L'épisode "Child's play" m'avait bien marqué
  3. Le problème c'est que ça fait un peu mal aux dents pour les vieux cons nostalgiques comme moi. Je m'y ferai tout simplement jamais avec ce type d'animation.
  4. tIl_CNR6vCo Les décors sont jolis, mais sinon... WTF ?!
  5. Demon Seed ? http://www.youtube.com/watch?v=lzE6f_DLptE
  6. Ça part un peu en couille à partir de 4min30
  7. Alors là ça fait vraiment longtemps que je les cherche (pure nostalgie) et j'ai tenté avec plusieurs mots-clés de retrouver les titres de cette collection, mais je n'arrive à rien Donc voila ce sont trois livres pseudo-documentaire de catégorie "jeunesse" sans doute paru entre 1980-1990. Les trois livres proviennent probablement d'une collection dont j'ignore le nom, mais il y avait un sur les fantômes, un sur les monstres (dans le sens poulpe géant, yéti, Loch Ness, serpent de mer etc) et un sur les extra-terrestres. Dans mon souvenir le titre était dans ce style "Le grand livre des..." (soit monstres, extra-terrestres, fantômes). Et puis bon je recherche particulièrement celui sur les fantômes (ça m'avait fort marqué quand j'étais tout petit). Sur la couverture, on voit un revenant dans le style les douze travaux d'Astérix, (mais plus "réaliste" si on puis dire). À l'intérieur plusieurs infos: deux pages consacrés à diverses maisons soi-disant hantées avec leur histoire, l'histoire de certains fantômes, kit du parfait chasseur de fantômes, photos où apparaitrait certains revenants... Enfin bon, je n'espère pas trop, je me demande même si ce fut édité en France, mais si jamais ça sonne une cloche à quelqu'un, faites-moi signe. Vous aurez toute ma reconnaissance ! Merci !
  8. Question d'assurer la continuité: Partie 4 http://www.01net.com/editorial/538334/le-modele-de-nintendo-a-l-and-039-epreuve-de-ses-nouveaux-concurrents-%284-5%29/ Partie 5 http://www.01net.com/editorial/538446/nintendo-une-crise-profonde-mais-un-potentiel-intact-%285-5%29/
  9. Ce que j'en pensais v'la 7 ans ('tain déjà, c'est pas possible...) sur DD: Un bourgeois dans la cinquantaine avancée désire ardemment une jeune demoiselle aux manières particulièrement aguichantes. Celle-ci ne se laisse tout simplement pas prendre, mais lui susurre sans arrêt qu'il "faut attendre" et qu'elle l'aime comme elle n'a jamais aimé. D'un caractère particulièrement instable, elle le torture durant cette heure et demi changeant sans cesse de visage...au sens propre et au sens figuré. Durant tout ce film, j'ai souffert avec Mathieu (Fernando Rey) qui ne peut assouvir sa passion sur Conchita jouée par deux actrices (Carole Bouquet et Angela Monila). Un film particulièrement cruel et puissant qui souligne le terrible pouvoir de séduction de la femme et le caractère pathétique de l'homme charmé. De ce fait, Bunuel donne une magnifique démonstration sur "Comment détruire une personne en quelques étapes". Un film qui fait mal, mais qui est tout simplement fascinant. ___________________ Et je dois dire que j'en pense toujours la même chose. Pour moi, ce film est un chef-d'oeuvre, un film de chevet, un des 10 films que j'apporterais sur une île déserte. J'ai eu l'occasion de lire le roman dont il est adapté ("La femme et le pantin") et de voir la première adaptation avec Marlene Dietrich ("The Devil Is a Woman") et à mon sens, Bunuel s'approprie ce récit de façon à lui donner un souffle encore plus cruel et fascinant. La cruauté à son meilleur, t'entends ?
  10. Si on a droit à un trip contemplatif dans la même vague que le premier j'en demande pas plus. En fait, simplement me replonger dans cet univers, Dickien de surcroît, me comble.
  11. J'ai le goût de fantasmer et me convaincre que ça va être un futur claquage de beignet I want to believe !!
  12. Je l'attends également ! Sinon, si vous avez la chance de voir l'original, foncez !
  13. Je rejoints tout particulièrement l'avis de Steve. Je dirais que je me suis tout de même ennuyé au milieu de film; sans doute en raison d'une bonne baisse de rythme. Il faut dire que c'est plutôt filmé platement, mais la dernière demi heure est un pur délice qui enchaîne twist sur twist. Et j'adore me faire mitrailler la gueule de cette façon. Sinon, la scène d'ouverture a également fait son petit effet
  14. Comme je te comprends ! Sinon, je viens de terminer celui-ci: Considéré comme un classique de la littérature fantastique et c'est clair que ça claque bien dans le genre. Très bien écrit, l'auteur sait comment faire monter un suspense, mais tout comme Lovecraft, je trouve ça beaucoup trop descriptif. Je salue toutefois les idées de malades à l'intérieur de ce petit récit.
  15. Sur ma liste des trucs à voir, mais pour l'instant pas trop d'humeur à souffrir...
  16. Très grosse claque pour moi aussi à l'époque. Un film furieux, fort bien rythmé. Pour moi, le film atteint toute son intensité avant même que le Battle Royale commence: la scène explicative du "jeu" est un véritable shoot d'adrénaline
  17. Je n'ai aimé aucun de ses films (ni la série Kingdom hospital), mais son cinéma est loin de me laisser indifférent. C'est d'ailleurs le seul cinéaste que je continue à voir ses films même si je suis quasi certain de ne pas aimer. Je me fais souvent chier, mais au final j'en ressort soit en étant en colère soit déclenché d'une quelconque manière. Bref, j'ai envie de voir Melancholia
  18. C'était pas mal, mais j'ai plus eu l'impression de voir un Bergman qu'un Haneke ! Je ne peux pas dire que j'ai été très captivé par cette série de mystères de type "Who done it"; ce sont plutôt les dialogues incisifs, la méchanceté et la "lourdeur" qui s'en dégage, les silences, les non-dits et bien entendu cette merveilleuse photographie "bergmanienne" qui m'a permis de tenir ces presque 2h30. Cela dit, la révélation finale (mais est-ce la véritable explication ?) prend un sens fort intéressant puisque Haneke a précisé par la suite que
  19. Rhoo le claquage de beignet ! Tout comme Flo j'aurais halluciné découvrir ce film bien avant ! Je constate que bien des problèmes sont survenus, mais tout de même, j'ai trouvé que tout tenait super bien la route. Et ce que j'ai plus particulièrement apprécié, c'est plus le film avance, plus les gamins sont délaissés: ce ne sont plus eux qui font avancer l'intrigue, mais bien Mr Dark et le père d'un des gamins. Pryce est Peut-être un des personnages les plus evil qui m'est été donné de voir ! Aucun cabotinage, seulement ce qu'il dégage est malsain. Toute la place lui ait accordé au 3/4 du film pour se déployer et c'est là que j'ai trouvé que le film était le plus solide. Et puis c'est plein de bonnes idées un peu partout; les FX sont également encore agréables à regarder. Des séquences fortes, celle du défilé dans les rues et surtout celle des araignée. Moi qui n'a pas du tout de phobie pour ces petites bêtes, franchement, là j'ai trouvé que c'était une belle petite pièce d'angoisse ! Il y avait là un savoir-faire certain. C'est clair, comme beaucoup, je fantasmerais à l'idée de découvrir le cut originel, mais tout de même en sachant tous les problèmes de production, je trouve qu'on a déjà là un film vraiment solide !
  20. AKA "Love strange love" Au delà des multiples controverses, voila un joli p'tit film qui se suit avec plaisir. J'avoue que je l'ai découvert à cause de sa réputation sulfureuse: le héros en question (Hugo interprété par Marcelo Ribeiro), avait 12 ans lorsqu'il tourna ses scènes particulièrement chaudes (on reste malgré tout dans le soft bien sûr) avec les autres prostituées. De plus, une des filles du bordel est joué par Xuxa Meneghel. Inconnue alors du public, elle avait 16 ans lorsqu'elle interpréta cette jeune nymphomane qui initiera le gamin. Elle est devenue par la suite une popstar très populaire auprès des jeunes. La légende dit qu'elle aurait tenté de racheter les droits de ce film afin d'empêcher sa distribution. Mais bref, dans le genre, j'ai trouvé ça clairement plus intéressant (et moins scabreux) à regarder que la Maladolescenza par exemple. On passe quand même par pas mal de tabous , mais malgré tout il s'y dégage une douceur, un côté éthéré comme si tout cela n'avait été qu'un rêve. C'est tout de même le souvenir heureux d'un vieil homme. Très joliment filmé, on ne peut que deviner la beauté de la photographie, car la copie que j'aie est sans doute le transfert dégueulasse d'une Vhs. Enfin, point fort important, les actrices sont toutes très agréables à regarder Très recommandable, du moins à la Team Zonebis !
  21. [dmotion]/video/xj3bfi_buzz-le-roi-heenok-phenomene-sur-internet-en-france-de-lciwat_music[/dmotion] C'est ce que j'ai trouvé de plus récent. "Tu vois ce que je veux dire ?"
  22. Très, très beau film, d'une grande élégance et délicatesse. Ça fait longtemps que je n'avais pas été aussi transporté et pourtant...un film sur la nécrophilie ! Chapeau bas à Molly Parker et à Lynn Stopkewich pour avoir réussi à insuffler tant de beauté sur un sujet aussi casse-gueule.
  23. Effectivement, le jeu sera t-il à la hauteur de ce trailer ? En tout cas, ça donne vraiment le goût de se balader dans cet univers !
  24. Oui, oui je l'ai terminé depuis un petit moment et je n'ai que du bien à en dire. Y a seulement un passage que j'ai trouvé un peu plus longuet et moins prenant (tout ce qui est "hors salle" finalement). Mais effectivement, sa grande force c'est quand même le scénar en béton et la profondeur des personnages. C'est merveilleusement bien écrit et comme je l'avais déjà mentionné sur un autre topic, il y a (oui !) de l'humour drôle ce qui change pour une fois. Alors oui, un jeu aussi bien fignolé, j'aimerais en voir plus souvent parce que là...ouf...
×
×
  • Create New...