Jump to content

The innocents - Jack Clayton (1961)


Ekynox
 Share

Recommended Posts

Voila, c'était seulement pour annoncer la venue de ce chef-d'oeuvre en Z1 (je crois qu'il existait déja une édition autralienne, non ?) Sinon, je suis peut-être un peu poire, mais je n'ai pas trouvé d'autres spécifications que ceux d'amazon, c-à-d: Widescreen, Closed-captioned, Anamorphic. D'heu...

 

En tout cas, ça fait plaisir et il est pas cher en plus, autours de 12-13 $ Can.

 

Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...
  • 7 years later...

Je ne l'avais jamais vu. Je me le suis donc fait hier soir et c'est juste magnifique, que ce soit d'un point de vue esthétique (la photo de Freddie Francis est à tomber) ou de l'atmosphère angoissante. Clayton parvient à créer des moments de tension d'une efficacité redoutable qu'on se surprend à retenir son souffle, et ça par une utilisation pourtant simple de la bande sonore: le silence...

J'ai déjà envie de le revoir.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

découvert hier soir en salle en version restauré et bonne petite claque bien comme il faut. C'est troublant de bout en bout, je n'arrive pas vraiment à me dire quel personnage a raison ou tord au final. La photo, la musique, un vrai régal. le film a plus de 50 ans, donc forcement quelques lignes et passages paraissent hyper accentués, tout comme le fait que ça vient du bouquin / pièce de théatre et vu le contexte bourgeois aristo, ça en fait un peu des caisses sur 2 3 séquences pour pas grand chose, "olalalala elle a dit que j'étais méchante, c'est horribleuuuuu".hormis ça, c'est une merveille.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...