Aller au contenu

Cold Fish - Sono Sion - 2010


Messages recommandés

 

Shamoto tient une boutique de poissons tropicaux. Il dirige tant bien que mal sa petite famille, à savoir une adolescente un poil délinquante sur les bords et une deuxième femme timide. Un jour, sa fille est prise en flagrant délit de vol mais un mystérieux personnage, l'enjoué Mr Murata, la sauve de sa situation en la prenant sous son aile. Dirigeant un commerce similaire à celui de Shamoto, mais bien plus imposant, il s'associe alors au père de famille. Le cauchemar commence...

 

Une descente aux enfers qui n'est pas sans rappelée beaucoup de CAT III de la belle époque : celui qui explorait la crasse de la société pour mieux la repeindre de seins et de sang. Autant d'histoires affreuses comme on peut en trouver autant dans les faits divers...

Seulement, si Cold Fish reste efficace à plusieurs égards (une scène de viol qui donne le ton, une dernière partie "pétage de plomb" hallucinante), il souffre quand même d'un problème de taille : 2h30 pour une histoire digne d'un CAT III, c'est beaucoup !! Surtout lorsque le propos (une entreprise bâti sur le meurtre) ne se relève pas aussi ambitieux que d'autres oeuvres du même auteur (au hasard, le fameux Suicide Club).

Le résultat est quand même bien taré, et rien que la présence de Asuka Kurosawa en épouse ravagée vaut bien le coup d'oeil. Sous couvert de nourrir Sushi Typhoon (plus habitué à des Z regressifs), Sion continue son bout de chemin mais il le fait heureusement bien...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 7 years later...

Image DV digne d'un porno japonais. Le gore choquant se limite à du découpage de cadavre. la morale de l'histoire se résume à la vie c'est cruel. Le seul point positif du film, on voit enfin les seins de la femme de Sono qui avant se contentait de tourner des videos où elle faisait rebondir son décolleté bien rempli.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...