Jump to content

Thanatomorphose - Eric Falardeau - 2012


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

C'est dégeu hein ? Je vous rassure, le film aussi !

 

Je vais pas m'étaler sur le scénario puisqu'il n'y en a pratiquement pas : une jeune fille se met à pourrir de l'intérieur et à se transformer en cadavre ambulant. Voilà pour l'idée.

 

Ce qui frappe dès le début, c'est que Thanatomorphose semble appartenir à une autre époque : de longues scènes pas très bien éclairées sur un quotidien en appart, une patine numérique amateur et sans relief, des perso sans charismes, des filtres chelous...on a l'impression de mater un film underground des 90's, mais pas dans le bon sens du terme

Malgré l'approche très premier degré (et l'attention de s'éloigner du mythe du zombie), le film de Falardeau ne pourrait tenir que sur un format court, sauf qu'il fait 1h35. Soit 1h de trop. On pense beaucoup à Buttgereit ou à Andrew Parkinson sans la poésie et la beauté macabre, ce qui fait qu'on se retrouve avec un film moche, très chiant et sans grand intérêt à part ses très bons maquillages (dû à David Scherer !).

Link to comment
Share on other sites

Perso j'aime beaucoup, et je ne l'ai pas trouvé si moche que ça. Chiant? Peut-être 10 minutes de trop, mais pour le reste, c'est une lente et fascinante plongée dans le macabre, rythmée sur des explosions de fluides en tous genres. Le film a été projeté au LUFF 2013, et aussi bizarre que cela puisse paraître, il a plus plut aux femmes qu'aux hommes.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...