Jump to content

Les Banshees d'Inisherin - Martin McDonagh - 2022


DPG
 Share

Recommended Posts

Sur Inisherin - une île isolée au large de la côte ouest de l'Irlande - deux compères de toujours, Padraic et Colm, se retrouvent dans une impasse lorsque Colm décide du jour au lendemain de mettre fin à leur amitié. Abasourdi, Padraic n’accepte pas la situation et tente par tous les moyens de recoller les morceaux, avec le soutien de sa sœur Siobhan et de Dominic, un jeune insulaire un peu dérangé. Mais les efforts répétés de Padraic ne font que renforcer la détermination de son ancien ami

 

Nouveau film de McDonagh qui retrouve ses interprètes de "Bons baisers de Bruges" (Colin Farrell, Brendan Gleeson, tous deux excellents) mais pour un sujet et un film bien différents ! On est ici dans un truc beaucoup plus austère, ile irlandaise recluse, personne n'a jamais foutu un pied dehors, on reste entre soi, avec le pub local pour seul horizon. Le film n'est pas facile d'accès, c'est le moins qu'on puisse dire. On part d'un postulat à la limite de l'absurde (du jour au lendemain, un mec n'adresse plus la parole à son ami) mais très vite, le ton va se noircir, au fur et à mesure qu'on avance dans cette peinture de ces insulaires. Le film est intéressant, intrigant, avec son lot de scènes fortes et quelques pistes de réflexion intéressantes, mais j'aurais du mal à dire que j'ai été conquis pr autant. Tout ça ne mène pas forcément à grand chose, ça reste quand même très froid, un peu long, et les deux persos sont loin d'être attachants... Il reste des trucs intéressants, le film a le mérite d'essayer qque chose de différent, mais après l'excellent "Three Billboards", je reste quand même un peu sur ma faim... 

 

OIP.cwbcqvefmiSuo9JjZqa5LwHaKE?pid=ImgDe

Link to comment
Share on other sites

Pour moi le film qui sent le plus le théâtre de McDonagh (je crois que c'est tiré d'une de ses pièces), que ce soit par son unité d'action, son peu de personnage et d'une certaine manière le jeu des acteurs : Colin Farrell et Barry Keoghan en font un peu des tonnes,.

 

Le film est âpre, mais je suis de mon côté bien rentré dedans. Comme tu le dis, les deux personnages sont des têtes de con, et il n'y a pas vraiment de morale. Le film m'est bien resté dans la tête après coup, et m'a bien fait réfléchir.

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

J'adore l'idée de départ. l'ami qui décide de couper les ponts du jour au lendemain. L'ambiance insulaire est la plus grande réussite du film. McDonagh maitrise parfaitement l'espace avec cette mer et ses falaises à perte de vue. Dépaysement assuré. Malheureusement je suis moins conquis par l'histoire. J'espérais un film absurde ou mystérieux .J'espérais notamment  que la raison de la brouille reste un mystère élucidé à la fin voir pas du tout mais on nous l'explique dès le début. Gleeson ne veut plus voir Farell parce que sa conversation l'ennuie. A partir de là , le film n'a plus rien à raconter. Farell nous joue un Hugolin irlandais sans la verve de Pagnol et Gleeson est antipathique au possible . Farell court les 3/4 du film après Gleeson qui le rejette. Reste le personnage de la sœur , le plus attachant.  En effet, le film n'aboutit à rien.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...