Jump to content

Payback - Brian Helgeland (1999)


Cyril

Recommended Posts

Syno:

Poussé par sa femme Lynn, Porter, petit gangster teigneux fier d'être à son propre compte, accepte de faire équipe avec Val Resnick, malfrat sans scrupule qui ambitionne d'intégrer l'Organisation. Les deux hommes organisent un hold-up contre la mafia chinoise. L'opération tourne mal, Val s'approprie le magot avec la complicité de Lynn et abat froidement Porter qu'il laisse pour mort. Cinq mois plus tard, Porter refait surface, bien décidé à se venger et à récupérer son du. Il retrouve Resnick, le tue mais se retrouve face à l'Organisation qui veut venger Resnick.

 

Tous les détails de la DC qui viens de sortir en Zone 1

 

http://www.dvdrama.com/news.php?19768

 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

 

En allemagne, Aug 21, 2009

 

 

Il est annoncé "Kinoversion + Director's Cut". Je suppose que c'est le montage cinéma plus le montage director's cut. c'est ce genre d'édition que j'espérais pour le film.

Link to comment
Share on other sites

J'ai fantasmé longtemps sur la director's cut, à tort. J'adorais la 1ere version et je la préfère à cette DC. On perd toute l'ironie et le fun de la BO, les excellentes punchline disparaissent. Le film se prend alors trop au sérieux;

Quant à Point Blank, hormis la célèbre séquence rythmée au son des pas de Lee marvin où l'on voit lee marvin débarquer pour tirer sur un lit, le reste se suit avec un ennui poli.

Link to comment
Share on other sites

  • 5 years later...

Enfin vu hier. Dans la série "film dont j'ai le DVD pecho 1€ qui traine depuis des siècles", je me suis lancé. Et bien m'en a pris, c'est plutôt sympa cette affaire. Rondement menée, efficace, sec, des punchlines, des morts, un chouette cast, un second degré qui fonctionne, un bon sens du rythme, bref, un bon ptit film du mardi soir, un peu à l'ancienne, mais dans le bon sens du terme. Pas THE classique indéboulonnable, mais une bonne petite série B qui m'a fait plaisir !

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

En 1999, j'allais tout juste avoir 16 ans, malheureusement pas tout a fait au moment de la sortie. Je me souviens des bonnes critiques et impossible donc de surmonter cet obstacle. J'en étais resté là, pas d'humeur a me taper le film en VHS plus tard et voila que Netflix me permit d'enfin clore cet épisode de ma vie cinéphilique. C'était cool, j'imagine encore plus en 1999. Maintenant un pitch comme ça tient plus d'un DTV mais la photo et direction artistique sont plaisantes, on ne peut pas lui enlever ca. Mel fait le taf, mais on ne le sent jamais en vrai danger. Marrant qu'Helgeland ne se soit pas retrouvé à chapeauter un film de super-héros. Les studios ont vraiment la mémoire courte.

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...