Aller au contenu

St Elmo's Fire - Joel Schumacher (1985)


Messages recommandés

1000274-st.-elmos-fire.jpg

 

Cette affiche vaut 150 euros sur moviegoods.

Avec la bande-son la plus jouée dans les ascenseurs américains à l'époque!

La séquence de suicide la plus ridicule de l'histoire du cinéma, (l'un des personnages ouvre les fenêtres de son appart et attends que les courants d'air l'emportent) mais bon...

Un casting de fous, plein de talents là-dedans, un film attachant et tendre.

Bref du Joel Schumacher.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 6 years later...

Teen movie très sympa. Complètement oublié mais à l'époque le succès fut au rendez-vous. C'est même grâce (à cause diront certains ) à ce film que Joel Schumacher est entré dans la cour des grands en enchaînant par la suite les blockbusters avec plus ou moins de succès.

 

Sinon ça aurait limite pu s'appeler Breakfast club 2 puisqu'on y retrouve la moité du casting de ce dernier et pleins d'autres futurs acteurs bankables, même si pas mal sont devenus sacrément has been depuis ! Comme dans le Hughes (sorti la même année d'ailleurs), il y a des jeunes gens mal dans leur peau, à la différence qu'ici ils ne sont pas lycéens mais jeunes diplômés, des histoires d'amours compliqués et une tentative de suicide débile.

 

Le film est assez anecdotique faut bien l'avouer, et a pris un sacré coup de vieux. Mais Jojo trouve le bon équilibre entre tendresse et fun. C'est en scope, soigné, bien filmé, bien emballé quoi.

 

Et puis surtout, c'est à voir pour n'importe quel fan des 80's. Il y du néon, de la déco d'appart ultra kitsch, de la sappe et du brushing de compétition, du rock fm à base de saxo et j'en passe !!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...
  • 6 years later...

Je ne sais plus quel cinéaste en avait parlé comme d'un film culte, sans doute Kevin Smith, et l'ayant trouvé en cash j'ai enfin pu foutre les yeux dessus.

Et bien c'est la douche froide. Déjà je ne suis pas fan de la moitié du cast.

Et leur personnages sont pour la plupart ultra antipathiques et c'est difficile de s'attacher à ces connards. Je comprends qu'en 85, harceler une meuf, la suivre jusqu'à son chalet et l'embrasser de force c'était la quintessence du romantisme, mais en fait c'est très creepy. Et en plus c'est cette fouine d'Emilio qui joue le creep. Idem pour Rob Lowe qui veut baiser de force Demi dans sa Jeep juste parce que c'est un pauvre type qui refuse de grandir.

Y a que le perso de la blonde timide qui sauve le groupe.

 

Puis vraiment cette scène de suicide à base de courants d'air sur fond de voilage de 3 mètres de long qui volent c'était pas possible.

 

 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...