Jump to content

Le Conseguenze dell'amore - Paolo Sorrentino (2004)


Superwonderscope
 Share

Recommended Posts

Aux David de Donatello 2005 (équivalent italien de nos Cesar) , c'est une véritable surprise. Au nez et à la barbe des grands favoris, le film de Paolo Sorrentino (un échec en Italie) a raflé 5 récompenses et pas des moindres: meilleur film meilleur réalisateur meilleur scénario meilleur acteur : Toni SERVILLO meilleur directeur photo : Luca BIGAZZI :-D :-D :-D :-D :-D le film favori ( Cuore Sacro de Ferzan Ozpetek) a vu spon actrice récompensée pour le meilleur role féminin (Barbara Bobulova) et les meilleurs décors (Andrea CRISANTI ) l'autre grand succès italien favori (Manuale d'Amore) voit Marguerita Buy et Carlo verdone repartir avec le trophée des meilleurs actrice et acetur de second role. en vrac : meilleure musique : Riz Ortolani pour Ma quando arrivano le ragazze? (Pupi Avati) Meilleurs SFX : GRANDE MELA - Dopo mezzanotte (et rien pour Stivaletti) meileur film étranger : Bébé d'un million de dollars meilleur film eurorpéen : mar Adentro Edited by Guest
Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...
Je viens de le revoir hier soir... c'est encore magnifique. Comme un coup de pioche en plein coeur. Une petite déception sur le DVD Z2 italien, pas de piste DTS comme annoncé. :cry: . Néanmoins, pour les intéressés, des st anglais et français. Néanmoins le DD 5.1 est absolument remarquable :shock: un travail fabuleux sur le bande son. l'image est quasi parfaite. J'ai encore été bouleversé.
Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

J'ai trouvé le film absolument superbe, maîtrisé sur tous les aspects. Un peu trop peut-être, tant Sorrentino laisse finalement peu de place à la "magie" dans chacun de ses plans. Mais sa mise en scène sert bien sûr son histoire et son héros anticonformiste. On ne sait jamais où le film va nous emmener, mais c'est pas tant un tic scénaristique qu'une vraie vision au travers de l'existence trouble de Titta, le perso principal. Merci à vous deux pour la recommandation.

Link to comment
Share on other sites

Une grosse déception pour moi. Oui, c'est soigné, mais j'ai trouvé ça parfois ridicule (la scène qui ressemble à une pub pour bagnole, à moins que ce soit de l'humour...), et parfois irritant (certains mouvements de caméras qui sont franchement appuyés gratuitement).

Le personnage principal m'a laissé parfaitement froid, comme le film que j'ai trouvé ennuyeux et clinquant. Tant pis.

Link to comment
Share on other sites

pour Riton c'est Franco pour bibi c'est Sandler

 

Ce film est un chef d'oeuvre absolu !!! Il se passe tellement de chose, les acteurs sont magnifiques et la fille est méga bonne ... C'est profond, c'est un film qui file la chair de poule tellement c'est magnifique. C'est une ode au cinéma et tout simplement le meilleur film sur cette Terre..

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...
Je viens de le revoir hier soir... c'est encore magnifique. Comme un coup de pioche en plein coeur.

Une petite déception sur le DVD Z2 italien, pas de piste DTS comme annoncé. . Néanmoins, pour les intéressés, des st anglais et français.

Néanmoins le DD 5.1 est absolument remarquable un travail fabuleux sur le bande son. l'image est quasi parfaite.

J'ai encore été bouleversé.

Tiens, j'ai essaye recemment mon DVD italien (on parle bien du Medusa ?), et il bugge gravement vers 1h07 de film (quand il y a la confession...). Visiblement, c'est un probleme present sur tous les DVDs (ce qu'un vendeur sur le net m'a confirme, Medusa a arrete de fournir).

J'attends des explications plus officielles, mais le DVD est a fuir du coup.

 

Le film, lui, reste merveilleux.

Link to comment
Share on other sites

Découvert ce soir, histoire de goûter au cinéma de Sorrentino : j'avais loupé Il Divo au dernier festival d'Arte Mare, je me suis rattrapé sur celui-ci.

Que dire ? Bon, ben c'est du cinéma quatre étoiles qui m'a littéralement happé de bout en bout, malgré la froideur claustro de ses décors. C'est d'une virtuosité à tomber, même dans les moments les plus fugaces, et la musique est

Les dernières images sont saisissantes : ce souffle glacial qui s'insinue jusque dans le générique de fin, grande idée. Un film renversant, vraiment.

 

Et comme on pouvait s'en douter, la charmante Olivia Magnani est la petite fille de LA Magnani

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...
 Share

×
×
  • Create New...