Jump to content

Traitement de choc d'Alain Jessua (1973)


Dragonball
 Share

Recommended Posts

 

Une jeune femme d'affaire se rend dans une clinique afin de reprendre des forces. Elle s'aperçoit cependant rapidement que quelque chose ne tourne pas rond !

 

Sympathique fable marxiste d'Alain Jessua, mais qui n'arrive cependant pas à se hisser au niveau des "Chiens", qu'il réalisera 5 ans plus tard. (Et qui est au passage moins drole que Frankenstein 90 ! )

 

Le sujet est original et intéressant, mais le tout est finalement réalisé très platement, et le film manque cruelement de "gueules", Delon se contentant ici de faire le service minimum ! (Belle gueule et sourire carnassier !)

 

Hum, signalons tout de même aux fans de Delon qu'il me semble que "Traitement de Choc" est l'unique film ou l'on voit celui ci à poil, la bistouquette fièrement frappé par les vagues !

 

Au cas ou ça interesserait quelqu'un ..... (Hum, DPG ? )

 

Sinon, dommage aussi que l'atmosphère fantastique soit si peu présente (Alors que c'était le cas dans "Les Chiens").

 

Bref, assez sympa mais pas assez jusque boutiste pour marquer durablement les esprits ni assez fun/Surréaliste (Façon "La nuit de la mort") pour faire marrer.

 

Je pense que Wonkley va trouver ça un peu chiant !

Link to comment
Share on other sites

Perso je trouve ça mieux que "Les chiens" ! Pas aussi mordant (ahahah ) mais plus ambigu, bizarre, étrange, moins grossier aussi qque part. C'est vrai que ça aurait pu etre encore plus fort vu le postulat de départ, mais meme, en l'état, j'en ai un très bon souvenir. Et oui, on voit effectivement Delon et Girardot (et d'autres) courir à poil sur la plage ! Pas mal de thèmes se brassent, mine de rien, la jeunesse, les questions de classes sociales, tout ça, ça donne un mic mac pas tjrs totalement maitrisé, mais vraiment sympa et ambitieux.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 years later...

C'est en effet très bon et toujours d'actualité...ce qui n'est pas franchement bon signe faut dire Dans son propos donc mais aussi dans ses audaces (jusque dans la liberté des corps en effet), ou même dans le traitement du personnage de Robert Hirsch.

Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...

Toujours d'actualité est plutôt réjouissant, même si cela est bien involontaire. Construit pour être tout d'abord un film d'horreur dans le milieu médical, cette oeuvre de Jessua se lit finalement et clairement comme une limpide fable morale sur le pouvoir et l'égoïsme. Maintenant, que la mode des thalassothérapies et autres remises en forme diverses et souvent foireuses remettent l'ouvrage en lien avec l'actualité, cela ne fait qu'ajouter à la pertinence du film.

 

Modernité froide et quasi allumée, calme imperturbable des nantis isolés à Belle-Ile-en-Mer pour de coupables plaisirs de bien-être hors de prix, utilisation cynique de la main d'oeuvre étrange et professeur mi-financier mi-sorcier: un tout bon Jessua pour moi.

 

Et pour finir, comme dit plus haut, Delon à poil, et pas dans un plan furtif de sortie de douche, en travelling sur plusieurs secondes. Very impressive my god! Ce moment de bravoure, précédé et suivi de l'ensemble des acteurs, Annie Girardot compris, tous à poil dans l'eau (à 13 degrés selon Jessua): re very impressive! Particulièrement en se référant à notre frileux rapport au corps dans le cinéma actuel.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...