Jump to content

Un Été d'Enfer - Michael Schock (1984)


Nicolas
 Share

Recommended Posts

 

Elisabeth est à la recherche de sa soeur Valérie disparue trois mois auparavant. Trouvant les hommes du commissaire Turielle trop lents dans leur enquête (toujours le même problème avec cette satanée police), elle engage un détective privé, Philippe Darland. L'enquête de celui-ci l'entraîne rapidement dans les milieux de la drogue...

 

Mais quelle belle année franchement...

 

Entre Corinne Charby en fleur de trottoir qui montre içi ses p'tits lolos, Annabelle Mouloudji en soeurette de Véro embarquée dans la traite des blanches, Debbie Davis "so emotion inside me" sur du François Valery, la coupe de cheveux de Thierry Lhermitte, ce polar flashouille (et assez violent) aura fait les beaux soirs des chaînes privées, mais aura fait les frais de l'impitoyable censure hertzienne nous privant d'un tabassage et d'une séance de torture à base de prise de coke forcée. Car oui, c'est vilain de faire ça.

 

Véronique est plutôt touchante dans son rôle de femme tiraillée entre la quête de recherche de sa soeur et sa passion (torride) pour cet inspecteur kamikaze. Le meilleur atout du film, reste tout de même son méchant, Daniel Duval, comme toujours excellent. Quelques scènes d'action plutôt efficaces, des cassages de nez et des descentes viriles en discothèque, des cascades assez minimalistes font de cet ETE D'ENFER, un polar populaire de la veine sympa.

 

Chez LCJ, en version uncut.

Link to comment
Share on other sites

Je me souviens de Thierry Lhermitte sur les plateaux télé de l'époque expliquer qu'il avait réalisé ses propres cascades, notamment celle à moto "même qu'à 30 km/h, c'est super dangereux"

Debbie "j'aime l'amour avec toi" Davis touchait au sublime etle film était positivement horrible

Michael Schock couhait pas avec Fabrice Josso, un temps?

Link to comment
Share on other sites

Franchement, j'ai découvert ce film vers à l'âge de 8-9ans sur canal + et j'avais adoré.

Aujourd'hui, je l'aime toujours beaucoup. J'avais même failli l'acheter avant que Superfly me le donne gracieusement.

Et j'aime bien la musique de Debie Davis écrite par françois valerie

 

Wonkley si tu veux le film, je l'ai en double

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Ya des jours comme ça, on ne sait pas quoi regarder, et on retombe sur un DVD qu'un ami vous a envoyé il y a bien longtemps, et on se lance !

 

Ma foi, petit polar franchouille 80's plutôt sympa ! On retrouve les ingrédients de l'époque, Lhermitte s'en sort pas mal dans un registre qu'il a pas forcément joué tous les jours, Vero était mimi, Duval est mortel. Les méchants ont tous des tronches pas possibles, ya des ziks qui nous rappellent leur époque, des séquences dans des night clubs tous plus improbables les uns que les autres et une intrigue assez con mais qui traine pas trop en route ! On pt regretter que ça ne soit pas forcement aussi bis et nawak que certains de ses petits frères de la décennie, mais j'ai tout de même passé un sympathique moment

 

Maintenant j'ai mis ds la même pile de visionnage "Les fauves" et "L'arbalète" !

Link to comment
Share on other sites

Je l'avais découvert uncut sur canal + à l'âge de 8 ans, un jour de grippe et j'avais adoré. Depuis je le regarde toujours avec nostalgie. Aujourd'hui le détail qui me choque le plus reste l'usage de la cocaïne pour torturer c'est plutôt cher comme instrument surtout pour des petits loubards. Et le martyr de Thierry Lhermitte sur sa moto au ralenti avec les mouettes sur fond de Debbi Davis suivi de la pieta avec Veronique Jeannot, de quoi renvoyer schrader et scorsese dos à dos.

Link to comment
Share on other sites

De mon côté, je peux faire dédicacer le dvd par Thierry Lhermitte mais je sais pas s'il le fera avec plaisir, surtout si je lui dis que c'est son meilleur film.

 

Nico sing with me again!!!

........LOOOOOOOOOSING MORE I LEFT BEHIIIIIND MEEEEEEEE.......purée faut que je trouve les paroles

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Je regardais un DVD de clips 80 choppé l'autre jour dans une solderie. Quand j'arrive à "Une autre histoire" de Gerard Blanc, dont j'ai pu découvrir que le clip est réalisé par :

 

MICHAEL SCHOCK !

 

Le monde est petit quand même. Voilà tt le monde s'en fout, mais c'était ma découverte du jour ...

Link to comment
Share on other sites

C'est pas Annie Pujol la fille à poil ? Ou bien c'est un autre clip de Gerard Blanc où on la voit...

 

 

En tout cas, c'est marrant ce que tu dis sur les reals de clips, parce que dans ce DVD, de clips des années 80 donc, surtout français, ya enormement de clips qui commencent par le titre et le nom du real presenté "Un film de..." comme au ciné. Et même des trucs comme Desireless ou Buzy hein !

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...