Aller au contenu

chatterie royale

Membre ZoneBis
  • Compteur de contenus

    2 404
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

Tout ce qui a été posté par chatterie royale

  1. portrait d'une communauté, c'est vite dit : trois trentenaires qui font un barbecue, braquent des fourgons comme papa et appelent les gens de Boston des "toonies", je trouve ça un peu léger. un spectacle plaisant, avec de l'action, de l'humour pas lourdingue et des bons sentiments. j'ai parfois franchement eu l'impression d'être devant une de ces séries citées dans le film (les experts, bones,...) : j'avais envie de voir l'épisode jusqu'au bout, mais la semaine prochaine j'aurai oublié de quoi il parlait. le gros point faible c'est quand même ce côté cucul distillé par le petit couple parfai
  2. celui-là je le mets à peu près au niveau du 2. le personnage de Milo s'avère bien plus fascinant qu'il n'y paraissait au premier abord car perdu dans ses contradictions. un gars plutôt arrangeant qui ne sait pas dire vraiment dire "non". mais quand il y arrive, c'est pas bon signe. beaucoup de non-dits, pas mal d'ellipses, ce qui laisse de la place à l'imagination et donne le sentiment d'un récit riche. sinon ça reste très froid, sombre et amer. d'ailleurs je crois que la scène dont parle Ben est la seule où il y a une musique extradiégétique (c'est la première fois que je réussis à caser ce m
  3. le meilleur de la trilogie, je ne sais pas, mais ça transcende clairement le premier. se focaliser sur le personnage de Tonny est un idée particulièrement intéressante car on ressort du premier opus en se disant que ce type est une pauvre tâche qui échoue à impressionner la galerie, or ça nous met au même niveau que les crapules qui lui servent d'entourage et transforment sa vie en enfer. en le découvrant en profondeur, on finit par se sentir mal à l'aise et le prendre vraiment en pitié. des scènes bien tendues (d'autres plus anecdotiques, il est vrai), du glauque et du pathétique à souhait.
  4. le moins bon des 3 pour ma part. un film plutôt anecdotique où il ne se passe pas grand chose. le principal problème, c'est que contrairement à lord ruthven, j'ai trouvé que le réal n'arrivait pas à susciter véritablement d'empathie du spectateur pour ses personnages, d'où mon ennui poli (ou grossier peut-être, je sais plus).
  5. disons que le bobo réussit à cumuler les tares du bourgeois qui a la vie facile et du hippie donneur de leçons, ce qui a le don d'énerver le tiers état
  6. grande oeuvre expérimentale d'un artiste fascinant encore faut-il encaisser les compositions de la Michèle... pour les parisiens, des films de Bokanowski (mais pas l'Ange, il me semble) sont consultables au Forum des Images.
  7. question ingénue (je la mets ici à défaut de mieux) : pourquoi les films d'amérique du sud se retrouvent dans la partie "another world" alors que la partie "once upon a time in america" précise qu'il s'agit du cinéma d'amérique du nord et du sud ? dans un sens, je trouve ça plutôt logique de séparer US et Canada d'un côté et amérique latine de l'autre, mais le sous-titre pourrait être plus clair, non? en même temps, je ne le remarque que maintenant, c'est juste un détail et on s'en fout pas mal, mais si cyril a du temps à perdre un jour de typhon...
  8. j'ai cru que ça m'était destiné parce qu'apparemment tu (stéphane) as posté le même message sur devildead et obtenu la même question, ce qui pourrait être irritant à la longue, je le conçois. donc pour couper court à tout quiproquo, je ne suis pas "drac". c'est une coïncidence amusante, mais une coïncidence tout de même. sur ces explications passionnantes, j'arrête de polluer ce topic...
  9. c'est pour moi ce délicat message ?
  10. ce film est un des plus beaux monuments du patrimoine franchouille
  11. voilà c'était un peu l'impression que ça m'avait laissé et je voulais juste m'assurer que j'avais pas raté 10.000 références génialoïdes à tout un pan de culture élitiste merci pour votre aide ps: j'aime bien ton nouvel avatar/pseudo
  12. euh.. la question de départ n'était pas tant "c'est quoi un geek?" que "pourquoi tant de monde (sauf stéphane, il va sans dire ) s'entend à dire que Kick Ass est LE film de (la culture) geek ?" en gros : pourquoi ce film et pas Tempête de Boulettes Géantes ? pour prendre une comparaison
  13. donc juste parce que ça raconte l'histoire d'un neuneu qui lit des comics et qui veut faire comme dans les comics, c'est LE "film de geek" ? ah. bon. moi je croyais qu'il y avait 10.000 références subtiles à des bd/jeux vidéo/japonaiseries/trucs d'internet (rayez la mention inutile) qui m'avaient échappé ; genre que big daddy ressemble à batman... mais en vachement plus subtil, quoi c'est peut-être pas tant le terme "geek" que "culture" qui me laisse perplexe dans ce cas
  14. ça fait un certain nombre d'avis et critiques de ce film que je lis qui parlent de "film de geek" (enfin dans le cas présent par antonymie), de "culture geek", etc sans jamais en donner de définition : vous entendez quoi par là en fait ? et comment ça se traduit concrètement dans le film ? excusez-moi par avance si c'est une question débile, mais elle est sérieuse
  15. http://www.zonebis.com/forum/viewtopic.php?f=8&t=1792&hilit=haze juste pour dire que les japonais savent aussi très bien manier le DV, même s'il ne s'agit pas d'un réalisateur bis
  16. moi aussi j'ai un faible pour le chiptune puis-je me permettre de vous recommander dj scotch egg qui se plait à mélanger chiptune, techno hardcore et musique classique, voire noise ? sinon en plein chiptune j'ai eu mes périodes bodenstandig 2000, nullsleep et glomag plus à la lisière du genre il y a une multitude de trucs qui me plaisent : pas mal de "picopop" et des artistes plutôt connotés "idm" ou "glitch" (je mets des guillemets parce que les courants musicaux et moi ça fait 2, je ne voudrais pas qu'un érudit me tombe dessus) comme utabi, curtis chip,...
  17. j'ai beaucoup de mal avec les comédies romantiques, mais celle-ci était particulièrement pénible. et ce d'autant plus que, comme le dit Stéphane, l'idée de base était un excellent matériau.
  18. chatterie royale

    CB4 - Tamra Davis - 1993

    loué à l'époque, je me souviens que j'avais trouvé ça finement nul. je m'attendais probablement à un truc dans la veine de boyz'n da hood ou menace II society, d'où ma déception. en plus je suis un public très difficile en matière de comédies
  19. oui je dirais que ça se situe quelque part entre Moutier et Estragues
  20. un bon mondo des familles, moi ça me tente carrément merci pour la découverte, je le rajoute sur la liste des courses
  21. bonjour braves gens, l'exercice des présentations ne me met pas très à l'aise, mais ici on ne peut visiblement pas y couper. je suis donc Chatterie Royale, comme indiqué sur la gauche, et je m'incris avant tout par confort de lecture, je ne sais pas si j'aurai grand chose à apporter aux débats, mais comme l'occasion fait le larron et que tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle n'amasse pas mousse, on ne sait jamais. a priori mes goûts en cinoche sont assez proches de ceux de kérozène et j'aime beaucoup le blog musical nicklezob en conclusion, si vous ne m'aimez pas, virez aussi kérozèn
×
×
  • Créer...