Jump to content

Mobile Suit Gundam (1979-20??)


Tomfincher
 Share

Recommended Posts

Comme je vois qu'il y a peut-être des amateurs de gros robots japonais sur ce forum, je recopie mon thread sur Gundam ouvert sur DD.

 

J'ai décidé de me lancer dans ce monument de la SF japonaise, qui a influencé nombres d'anime depuis.

Plusieurs DVDs sont trouvables en France, édité par Beez. Je ne suis pas un spécialiste (normal, je débute ) mais je vais essayer de référencer au maximum comment voir la saga, au fur et à mesure de mon visionnage.

 

Mobile Suit Gundam a débuté en 1979 par... un flop ! EN effet, prévu au départ sur 52 épisodes, la série est en fait arrêté au bout du 43e, faute d'audience. Ce sont les rediffusions et les ventes de produits dérivés qui vont faire augmenter l'aura culte du DA.

3 films de plus de 2h20 vont sortir entre 1981 et 1982, compilant les 43 épisodes pour offrir un résumé de la série.

Ce sont ces 3 films qui sont disponibles en France, chez Beez (la série originale est toutefois dispo en zone 1) à l'unité ou en coffret

 

(en fait, les 3 dvd unitaires regroupés dans une box en carton).

 

Mobile Suit Gundam FILM I

Surpeuplée, la Terre a envoyé beaucoup d'hommes et de femmes sur des colonies sur la lune. Année 0079 du Calendrier Universel, le Duché de Zeon déclare la guerre au gouvernement fédéral de la terre. Une lutte acharnée entre les « earthnoïdes » et les « spacenoïdes » commence et cause la mort de la moitié de l’humanité (qui comptait onze milliards d’êtres humains). Le conflit s’enlise ensuite dans un statu quo de huit mois qui s’achève lorsque le colonel Char Aznable découvre l’existence du projet fédéral -V- qui consiste à développer de nouvelles

 

armes pour lutter contre les Mobile Suits de Zeon. Suite à une attaque du commando de Char sur la Colonie où était établi le projet -V-, le Gundam, plus puissant Mobile Suit de la fédération, se lève et extermine ses assaillants en quelques secondes. (source wikipedia)

Techniquement, le film a vieilli, normal, mais est plutôt bien en fait. Ce long métrage est un remontage des épisodes de la série TV, sans ajout, nous avons donc le matériau brut devant les yeux. L'animation lors des combats est plutôt fluide même si certaines séquences sont réutilisées quasi telles quelles à plusieurs reprises durant le film.

Le character designer (Yoshizuki Yasuhiko, réalisateur de Venus Wars et Arion, dispos en France) a réussi à créer des personnages charismatiques, notamment la nemesis du héros, le cultissime Char Aznable (dont le nom est un hommage à notre Charles Aznavour national )8 ).

On se rend compte au fur et à mesure du visionnage que Gundam a vraiment influencé beaucoup d'autres séries de robots, notamment au niveau technologique : Macross arrive 3 ans plus tard, puis Votoms et bien d'autres. Ce sont des armes de guerre, pas des délires de designers comme Goldorak et ses tonneau à la place des membres.

Au niveau psychologique, là aussi, l'avancée est énorme. Les vies et les morts ont une importance et font douter les héros (ainsi que les ennemis). Amuro hésite à reprendre le combat (pas trop longtemps non plus , il a tout de même plus de volonté que cette larve d'Hiraki Shinji dans Evangelion ), Char Aznable n'hésite pas à éliminer ceux de son clan pour arriver à ses fins, etc. Là encore, la comparaison avec Goldorak est énorme : dans cette dernière, des villes entières sont détruires, des humains écrasés par les robots sans que cela n'ait aucune incidence sur la suite de l'histoire.

Le remontage de la série se fait tout de même un peu à la hache. Dur dur de tout saisir, certaines ellipses sont plus qu'audacieuses et il ne faut pas hésiter à lire quelques articles sur internet pour tout bien saisir. Néanmoins, cette mise en bouche est vraiment appréciable (et sans temps morts qui plus est) et il me tarde maintenant de découvrir la suite de cette grande sage SF qu'est Mobile Suit Gundam.

 

Mobile Suit Gundam FILM II

C'est toujours très bien, même si l'on peut également y voir les mêmes défauts que sur le premier. A savoir des ellipses un peu sauvage (dues à la nature des films, remontages de la série TV) et une animation vieillotte. Mais c'est toujours très prenant. Il y a très peu de temps morts, les personnages sont de plus en plus attachants et évoluent pas mal. Les morts marquantes commencent à se faire, d'ailleurs.

Je pense que je mettrais moins de temps pour regarder le 3eme film que ce que cela m'a pris entre le 1 et le 2.

Link to comment
Share on other sites

Voilà une franchise que j'aurai voulu aimer. Vraiment. Mais j'ai du mal.

 

Alors les 3 films résumant la premiere série, c'est plutot bien passé. C'est adulte, le background est solide, les mechas ont de la gueule et comme tu dis ça prefigure méchamment Macross (que j'adore).

Par contre je me suis fait quelques autres Gundam et là je suis vraiment mitigé.

Dans la timeline de base (Universal Century), j'ai adore Char contre attaque, mais bcp apprécié Stardust memory - mais sans detester.

 

Là où je coince c'est avec les timeline alternatives. Gundam Wing j'ai pas tenu, et Gundam Seed m'a dégouté de la franchise.

 

Je prefere nettement Macross (et pour ceux qui auront la chance de le découvrir : Five Star Stories, dans le genre ça ecrase toute concurrence)

Link to comment
Share on other sites

Voilà une franchise que j'aurai voulu aimer. Vraiment. Mais j'ai du mal.

 

Alors les 3 films résumant la premiere série, c'est plutot bien passé. C'est adulte, le background est solide, les mechas ont de la gueule et comme tu dis ça prefigure méchamment Macross (que j'adore).

Par contre je me suis fait quelques autres Gundam et là je suis vraiment mitigé.

Dans la timeline de base (Universal Century), j'ai adore Char contre attaque, mais bcp apprécié Stardust memory - mais sans detester.

 

Il me tarde justement d'attaquer les suites (directes, de l'UC). Malheureusement, il faut pas mal regarder du côté de l'import : en france, on a pas certaines OAV comme 08th MS Team, 0080 ou séries comme la apparemment excellent Zeta Gundam.

 

Là où je coince c'est avec les timeline alternatives. Gundam Wing j'ai pas tenu, et Gundam Seed m'a dégouté de la franchise.

 

Gundam Wing, j'avais un peu suivi lors de la diffusion sur M6 il y a 10 ans, et j'avais pas accroché (surement la faute aux héros EMO-style). Quand j'en aurais fini de la chronologie UC, on verra si je passe aux univers alternatifs.

 

Je prefere nettement Macross (et pour ceux qui auront la chance de le découvrir : Five Star Stories, dans le genre ça ecrase toute concurrence)

 

Macross, ça bute, c'est clair. Mais là, c'est pareil, il manque vachement de matos en France (Macross 7, 0 et Frontier) qui sont tous liés à la série d'origine (plus que Macross II que j'aime bien quand même) et Macross Plus (qui est énorme mais qui n'a pas beaucoup de relation avec la saga).

Five Star Stories, j'ai DL le film mais pas encore regardé. Mais je bave sur le manga depuis que j'avais récupéré il y a longtemps un magazine Newtype dans lequel il est prépublié. Dommage que ça ne soit jamais réellement sorti du Japon...

Link to comment
Share on other sites

Five Star Stories j'ai l'intégrale, mais en japonais (trouvé dans une bouquinerie du Havre !!!)

(ca a été publié aux US, mais pas la fin je crois)

 

Pour en revenir à Gundam, ce qui est hallucinant c'est que c'est une série qui tient sur une base merchandising pure. Je ne dis pas que les séries n'ont pas de qualités propres, mais sans maquettes, plus réellement de Gundam. Et la franchise a un impact imaginaire collectif monstrueux (un robot géant monté à Tokyo !!!!). C'est surement la référence ultime, mais je lui trouve bien moins de qualité qu'à d'autres. Peut etre à cause du multiverse. Ce genre de discontinuité et reboot ca flingue généralement un bon concept.

Et un autre point que je trouve avoir de l'importance : Gundam a bénéficié d'un tres bon scenariste / créateur, mais son concurrent direct Macross a lui de son coté des putains de designer comme Miyatake, Kawamori et Mikimoto (qui a aussi je crois bossé sur Gundam, mais son travail sur macross est hallucinant)

 

ca meriterait un sujet général special mecha, si on est +2 à aimer

Link to comment
Share on other sites

Et ayé, fini le 3eme film.

 

 

La qualité technique augmente d'un gros cran, tout comme le côté épique et l'émotion qui se dégagent du film.

La guerre revient dans l'espace, se fait encore plus meurtrières, les intrigues politiques se développent encore. Les sentiments entre les personnages évoluent également (un peu trop rapidement d'ailleurs, mais cela est surement du au remontage de la série). C'est un des points assez (pour l'époque) d'ailleurs : les sentiments naissent au fur et à mesure, et des couples inattendus se forment.

 

Bref, ça a très bien vieilli au niveau technique, mais surtout au niveau des enjeux, de la caractérisation des personnages. Ca passe encore très bien de nos jours. Ca fait plaisir de voir des personnages principaux volontaires (avec leurs failles bien sûr) et qui ne se replient pas sur eux-mêmes, comme la larve Shinji Ikari d'Evangelion, ou le héros de Rahxephon.

 

J'ai réellement envie de découvrir la suite de cette énorme saga !

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...