Jump to content

Girls With Balls - Olivier Alfonso (2019)


Benj

Recommended Posts

x480

Une équipe de volley féminine est prise pour cible par des mâles bêta, émules contemporains du Comte Zaroff. Trop sûrs d'eux et de leur connaissance du terrain forestier, les chasseurs ne se doutent pas une seule seconde que le rapport de force peut s'inverser... si tant est que les sportives fassent preuve d'esprit d'équipe.

r9IgGsN02G8

 

Bon c'est pas fou.

J'ai pas trop envie d'en dire du mal vu que c'est français et que le réal est cool et que c'est pas son métier de base.

Mais c'est pas très bien interprété et pas original pour un sous.

Les meufs en short c'est pas mon délire non plus.

Link to comment
Share on other sites

C'est pas ouf, mais dans le genre ça fait le job. De l'humour graveleux qui fonctionne plutôt bien, du gore gras qui tranche dans le lard, un rythme soutenu (77 minutes au compteur, ça suffit), des rednecks franchouillards et aucune prétention. Après, c'est sûr que si on n'est pas client de ce genre de truc, mieux vaut passer son chemin.

Link to comment
Share on other sites

Moi je connais pas le réalisateur donc je vais en dire du mal sans problème.

 

Le manque d'originalité est flagrant mais ce n'est pas franchement redhibitoire pour une comédie horrifique.

 

La direction des acteurs à la ramasse et la confusion qui règne dans les scènes de groupes (rien compris aux dialogues dans le camping car) pourraient aussi théoriquement être excusés sur un petit z gore. Sauf que les célébrités qui pointent au casting (de guillaume canet à denis lavant en passant par orelsan) et les moyens à disposition interpellent. On n'est pas sur le petit projet indé des 90's tourné avec les couilles entre le garage et le jardin.

 

Tout cela passerait pour du chipotage à côté du vrai loupé : l'humour.

Déjà il y a Thomas VDB au casting, tu sais que ça va être tendu. Ensuite on te balance régulièrement Orelsan déguisé en cowboy qui improvise des chansons pas drôles. Sa meilleure punchline c'est "elles font dodo comme un oiseau disparu"

J'ai jamais compris quand il fallait rire. Les types ne semblent pas du tout assumer l'humour trash et lourdingue qui sied au genre.

 

Les points positifs c'est que certaines actrices sont pas moches (la capitaine, la smasheuse), d'autres avaient un potentiel comique hélas mal exploité comme la loseuse.

 

Au final ça donne l'impression d'un petit milieu parisien qui a voulu parodier un genre qu'il connait très mal, pensant que leur seule apparition à l'écran serait irresistiblement hilarante.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...
×
×
  • Create New...