Aller au contenu

Autant En Emporte Le Vent - Victor Fleming - 1939


Messages recommandés

J'ai eu envie de le revoir avec toute la merde qu'il y a autour en ce moment et bien m'en a pris !!!

C'est flamboyant à tous les niveaux

 

En fait la servante black (oscarisée pour ce role) c'est elle la patronne, tout le monde lui demande son avis, Clark Gable boit du cognac avec et tout

 

Les 4h sont passées à fond la caisse

 

z6HU1MO0qsk

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tient je l’ai revu hier pour les même raisons. Clark Gable hyper charismatique. Des images qui marquent au fer rouge telles cette caméra qui s'envole au dessus des milliers de blessés gisant au sol ou l'incendie d'Atlanta. La mama Black est hyper attachante. Je comprends pas ce bordel autour.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vu au cinéma ado et j'avais adoré

Sinon, on reproche pas a la mama black de pas être cool mais justement de ne pas représenter du tout l'esclavage et d'en donner une image plutôt sympa

Pas d'avis sur le fond

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mettre un carton pourquoi pas du moment qu'il n'est pas figé, ni obligatoire.

Tous les grands livres ont bien droit à leur préface qui évolue à chaque réédition. Une belle introduction, comme Dionnet par exemple savait les faire, qui tienne compte de la sensibilité actuelle et qui sera différente demain, ça me semble tout à fait pertinent.

 

Maintenant ce qui anime le débat, à mon sens, c'est qu'en 80 ans d'exploitation et quelques 200 millions de tickets écoulés, peu de spectateurs avaient perçu le film comme un monument de racisme. Personne ne conteste aujourd'hui qu'il donne une représentation romancée et angélique de l'esclavage, mais il n'en fait pas non plus spécialement l'apologie et surtout ça reste une oeuvre de fiction.

Je me hasarderai à dire qu'un certain nombre ont dû voir dans ce rapport de proximité presque égalitaire entre maître et esclave un message plutôt positif et apaisant, bien que factuellement inexact.

 

D'autres ont abordé le sujet de façon plus rigoureuse et documentée.

D'autres encore l'ont abordé de manière tout aussi fantaisiste mais en jouant sur la violence putassière et le grand guignol. Demain sans doute devront-ils aussi être remis en contexte.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je me hasarderai à dire qu'un certain nombre ont dû voir dans ce rapport de proximité presque égalitaire entre maître et esclave un message plutôt positif et apaisant, bien que factuellement inexact.

C’est exactement ce que je pense. L'oscar remis à l'actrice va d'ailleurs dans ce sens.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai vu ce film en cours (d'histoire ou d'anglais, je sais plus), au collège ! Les temps changent !

 

Pas beaucoup de souvenirs, sinon que c'était grandiose, mais un peu long aussi...

 

Je le reverrais sans doute un jour qd même... Du cinéma comme on n'en fait plus. La démesure des studios à son sommet !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ahahaha

Ou "Autant en emporte a porte" avec que des VRP qui essaient de vendre des drapeaux sudistes dans le nord (valable dans tous les pays).

 

En tout cas, vu le film il y a 30 ans.

Pas trop de souvenirs a part que c’était beau mais trop "romantique" (pour mon age), et une seule réplique:

"mamzelle scarlet!".

Comme quoi...

 

Pour les mega ultra maso, Durandal a fait une video de 4h ou il analyse et descend le film en temps reel.

gneeee

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...